Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte un peu, le nucléaire iranien sous la loupe

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, après avoir chuté dans les échanges asiatiques, dans un marché scrutant le rapprochement diplomatique entre l'Iran et les pays occidentaux.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,75 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 43 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 10 cents, à 102,76 USD, après être tombé dans les échanges asiatiques à 102,20 USD, son plus bas niveau depuis le 8 juillet.

"L'offensive de charme du président iranien Rohani continue de tirer les prix (du brut) vers le bas", jugeaient les analystes de Commerzbank.

Le nouveau président iranien Hassan Rohani (officiellement investi le mois dernier) a multiplié les signes d'ouverture ces derniers jours, assurant que son pays ne comptait pas obtenir l'arme nucléaire et dénonçant les sanctions dont Téhéran fait l'objet.

Jeudi, une réunion sans précédent sur le nucléaire iranien se tiendra à New York en présence des chefs de la diplomatie des cinq membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie), de l'Allemagne et de l'Iran.

Les grandes puissances occidentales soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que Téhéran dément. Les discussions bloquent depuis dix ans.

En cas de succès, cela pourrait conduire à terme à la levée des sanctions occidentales contre Téhéran, dont un embargo sur le pétrole iranien. Plusieurs analystes estiment que cela pourrait se traduire par l'arrivée sur le marché mondial d'un million de barils de pétrole supplémentaires par jour.

Le président iranien Hassan Rohani s'est déclaré résolu à avancer rapidement sur le dossier nucléaire, évoquant un calendrier de "trois mois". Six mois seraient "encore bons", mais cela devrait être une question de "mois, pas d'années", a-t-il dit au journal américain Washington Post.

Par ailleurs, le marché digérait toujours la hausse surprise des stocks pétroliers américains dévoilée hier par le Département américain à l'Énergie (DoE).

Les réserves de brut aux États-Unis ont en effet progressé de 2,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 20 septembre, surprenant les analystes qui tablaient sur une diminution de 900.000 barils.

"La forte augmentation des stocks de brut suggère que le marché est maintenant caractérisé par un excès d'offre au moment où les perspectives de la demande s'affaiblissent", soulignait Kash Kamal, analyste du courtier Sucden.

afp/jh



(AWP / 26.09.2013 12h41)


Commenter Le brut monte un peu, le nucléaire iranien sous la loupe


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite