Menu
RSS
A+ A A-

Le brut avance un peu, le marché digère les stocks de brut US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient légèrement mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant le rapport mitigé sur les stocks pétroliers américains.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 109,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 58 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 14 cents, à 103,27 dollars.

Juste après le rapport du département américain à l'Énergie (DoE), le WTI "s'est replié à cause de la hausse surprise des stocks alors que les analystes attendaient un repli", expliquait Nick Dale-Lace, chez CMC Markets.

Les réserves de brut ont en effet progressé de 2,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 20 septembre, alors que les analystes tablaient sur une diminution de 900'000 barils.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont, eux, baissé de 200'000 barils, soit un peu moins que le recul de 300'000 barils attendu par les analystes. Et ceux d'essence ont enregistré une hausse de 200'000 barils, alors que les experts prévoyaient une baisse de 100'000 barils.

Dans un second temps cependant, les prix du brut se sont un peu repris, certainement à cause de la poursuite du recul des réserves de brut à Cushing (Oklahoma), où le pétrole qui sert de référence au WTI s'était accumulé en début d'année.

Ces réserves surveillées de près par les courtiers ont baissé de 500'000 barils à 32,8 millions de barils, atteignant ainsi leur plus bas niveau depuis février 2012.

Le contexte reste toutefois baissier pour les prix du brut, tel que le montre leur évolution négative des derniers jours.

D'une part, la reprise du dialogue entre les pays occidentaux et l'Iran au sujet du programme nucléaire de ce dernier pourrait conduire à terme à la levée des sanctions occidentales contre Téhéran, dont un embargo sur le pétrole iranien.

"Même si une levée rapide des sanctions pétrolières occidentales contre l'Iran n'est pas probable, la détente diplomatique conduit au déclin de la prime de risque", estimaient ainsi les experts de Commerzbank.

D'autre part, la reprise ou l'intensification de la production pétrolière dans divers pays du Moyen-Orient et de l'Afrique (Irak, Libye, Soudan du Sud, etc.) ces derniers temps indique que le marché mondial du pétrole est bien approvisionné.

Enfin, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a indiqué mardi qu'elle était prête à compenser tout manque sur les marchés.

afp/rp



(AWP / 25.09.2013 18h31)


Commenter Le brut avance un peu, le marché digère les stocks de brut US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite