Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York en attendant les stocks de brut

prix-du-petrole New York New York : Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait à l'ouverture mercredi, reprenant un peu de vigueur après quatre séances à la baisse dans l'attente des chiffres sur les réserves de brut aux Etats-Unis.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre gagnait 27 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 103,40 dollars.

"Le marché est en hausse car les investisseurs anticipent un nouveau recul des stocks de produits pétroliers cette semaine, y compris à Cushing", où est stocké de brut servant de référence au prix du WTI, soulignait l'analyste indépendant Andy Lipow.

Le Département américain à l'Énergie (DoE) devait diffuser à 14H30 GMT ses chiffres sur le niveau officiel des réserves pétrolières aux États-Unis lors de la semaine terminée le 20 septembre et selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut, qui avaient déjà baissé de 4,4 millions de barils la semaine précédente, auraient encore reculé de 900.000 barils.

Les réserves d'essence et de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient respectivement diminué de 100'000 et 300'000 barils.

Un recul des stocks pétroliers aux États-Unis est généralement perçu par les investisseurs comme un signe de vigueur de la demande énergétique du premier consommateur d'or noir de la planète.

Les cours avaient par ailleurs nettement baissé ces derniers jours, descendant à leur plus bas niveau depuis fin juillet, alors que les investisseurs espéraient un certain apaisement de tensions géopolitiques au Moyen-Orient, d'où est exporté un tiers du pétrole mondial.

Le marché surveille particulièrement l'éventualité d'une reprise des discussions entre Téhéran et Washington qui pourrait conduire in fine à la levée de sanctions contre le pays, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

Mais "les investisseurs s'attendaient à la jolie photo d'une poignée de main historique entre les président américain Barack Obama et iranien Hassan Rohani, et ils ne l'ont pas eue", remarque M. Lipow.

A la tribune de l'assemblée générale des Nations unies, à New York, M. Obama a pourtant appelé de ses voeux une relation constructive avec son homologue iranien, jugé plus modéré que son prédécesseur ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad.

Quelques heures plus tard, à la même tribune, M. Rohani a lui aussi évoqué une possible évolution des relations entre les deux pays, martelant que son pays n'était "pas une menace", ni pour le monde ni pour la région.

Mais l'idée d'une entrevue entre les deux hommes ne s'est pas concrétisée, les Iraniens arguant du "manque de temps" pour l'organisation d'une rencontre.

afp/rp



(AWP / 25.09.2013 15h35)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York en attendant les stocks de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite