Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, espoir d'un apaisement au Moyen-Orient

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York ont débuté la séance en baisse mardi, les investisseurs espérant que les tensions géopolitiques s'apaisent au Moyen-Orient et permettent un regain d'exportations de brut.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 47 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 103,12 dollars.

Les prix des produits pétroliers se replient alors que l'offre en provenance de pays comme la Libye, le Soudan du Sud, le Nigeria ou l'Iraq, où la production avait été suspendue ou largement freinée, "revient à des niveaux plus normaux", remarque Phil Flynn de Price Futures Group.

En Libye notamment, alors que les exportations avaient fortement pâti ces dernières semaines de grèves sur les installations pétrolières, "la production devrait atteindre 700'000 barils d'ici la fin de la semaine, contre 150'000 en début de mois", précise le spécialiste.

En Irak, le deuxième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), "la production a augmenté dans les champs pétroliers du sud du pays après le colmatage d'une fuite sur un oléoduc", ajoute M. Flynn.

Parallèlement, "le marché semble penser qu'avec la tenue de l'Assemblée générale des Nations unies cette semaine, on va parvenir à la paix au Moyen-Orient, que les négociations avec l'Iran vont avancer et que la situation en Syrie va finir par s'arranger sans répercussion majeure sur le reste de la région", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"Bien sûr l'histoire est là pour nous rappeler que ca va sans doute être difficile mais l'espoir est là", relève-t-il.

Une amélioration des relations de Téhéran avec les pays occidentaux pourrait conduire à la levée de sanctions contre le pays, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

De plus, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, a indiqué qu'elle était prête à compenser tout manque sur les marchés.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali Al-Nouaïmi n'a pas voulu préciser la production actuelle du royaume, mais a indiqué que "notre capacité de production est de 12,5 millions de barils par jour (mbj)".

"C'est plus que ce que les observateurs estimaient et cela pèse aussi sur les cours", souligne M. Larry.

afp/rp



(AWP / 24.09.2013 15h40)


Commenter Le brut recule à New York, espoir d'un apaisement au Moyen-Orient


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite