Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse alors que diminuent les risques sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient lundi en fin d'échanges européens, en raison de l'apaisement des risques autour de l'offre de brut au Moyen-Orient et des craintes sur la demande de pétrole aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,18 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,04 USD par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 91 cents, à 103,84 USD.

"Le retour sur le marché de la production libyenne et du Soudan du Sud pèse sur les prix" du pétrole, expliquaient les analystes de Commerzbank.

"Le Soudan du Sud produit actuellement 240'000 barils par jour, son plus important volume depuis janvier 2012", ajoutaient-ils.

Depuis la partition en juillet 2011, le Soudan du Sud détient 75% des réserves de pétrole mais ce brut ne peut être exporté sans transiter par les infrastructures du Nord - ce qui avait occasionné une chute de la production ces derniers mois.

De plus, la production pétrolière en Libye a repris la semaine dernière, passant de moins de 150'000 barils par jour à plus de 600'000 barils par jour.

La production libyenne avait chuté ces dernières semaines en raison d'un conflit entre le gouvernement et un groupe de gardes des installations pétrolières, qui s'accusaient mutuellement de détourner l'or noir à leur profit.

Par ailleurs, "la prime de risque géopolitique continue de chuter après que le nouveau président iranien Hassan Rohani a signalé sa volonté de négocier sur le programme nucléaire iranien", indiquait-on chez Commerzbank.

Le président iranien a dénoncé les sanctions internationales imposées à son pays et appelé l'Occident au dialogue sur le programme nucléaire controversé de l'Iran, à son départ lundi pour l'Assemblée générale de l'ONU où cette question sera au centre des débats.

Une amélioration des relations de l'Iran avec les pays occidentaux pourrait conduire à la levée de sanctions contre Téhéran, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

"La levée des sanctions pourrait permettre à l'Iran de fournir au moins 1 million de barils par jour en plus sur le marché international en quelques mois", jugeait Tom Pugh, analyste du cabinet Capital Economics.

Enfin, "on ressent sur le marché une certaine inquiétude pour la demande énergétique aux États-Unis", le premier consommateur mondial d'or noir, selon Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Les investisseurs redoutent notamment que le débat sur le budget du pays affecte l'économie de la première puissance économique mondiale, encore convalescente si l'on en juge par la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) de repousser la diminution de ses mesures de soutien.

afp/jh



(AWP / 23.09.2013 18h50)


Commenter Le brut baisse alors que diminuent les risques sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite