Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sans direction, contexte d'apaisement des tensions géopolitiques

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi en cours d'échanges européens, malgré de bons indicateurs en Chine et en Europe, alors que s'apaisaient les tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Vers 10H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 109,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 13 cents, à 104,88 dollars.

Les cours du pétrole peinaient à profiter de la publication de bons indicateurs en Europe et en Chine, notaient des analystes.

La production manufacturière en Chine s'est en effet accrue en septembre à un plus haut niveau depuis six mois, a indiqué lundi la banque HSBC, un signe supplémentaire de reprise pour la deuxième économie mondiale et deuxième consommateur de brut de la planète.

La reprise s'intensifie également en zone euro, où l'activité privée a continué de progresser en septembre, l'indice PMI composite atteignant son plus haut niveau en plus de deux ans, a indiqué lundi le cabinet Markit qui publie cet indicateur.

"Le retour sur le marché de la production libyenne et du Soudan du Sud pèse sur les prix" du pétrole, expliquaient par ailleurs les analystes de Commerzbank.

"Le Soudan du Sud produit actuellement 240'000 barils par jour, son plus important volume depuis janvier 2012", ajoutaient-ils.

Depuis la partition en juillet 2011, le Soudan du Sud détient 75% des réserves de pétrole mais ce brut ne peut être exporté sans transiter par les infrastructures du Nord - ce qui avait occasionné une chute de la production ces derniers mois.

De plus, la production pétrolière en Libye a repris la semaine dernière, passant de moins de 150'000 barils par jour à plus de 600'000 barils par jour.

La production libyenne avait chuté ces dernières semaines en raison d'un conflit entre le gouvernement et un groupe de gardes des installations pétrolières, qui s'accusaient mutuellement de détourner l'or noir à leur profit.

Enfin, "la prime de risque géopolitique continue de chuter après que le nouveau président iranien Rohani a signalé sa volonté de négocier sur le programme nucléaire iranien", indiquait-on chez Commerzbank.

Le président iranien a dénoncé les sanctions internationales imposées à son pays et appelé l'Occident au dialogue sur le programme nucléaire controversé de l'Iran, à son départ lundi pour l'Assemblée générale de l'ONU où cette question sera au centre des débats.

Une amélioration des relations de l'Iran avec les pays occidentaux pourrait conduire à la levée de sanctions contre Téhéran, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

afp/rp



(AWP / 23.09.2013 13h18)


Commenter Le brut sans direction, contexte d'apaisement des tensions géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite