Menu
RSS
A+ A A-

Le brut continue à profiter du soutien de la banque centrale américaine

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York progressait à l'ouverture jeudi, continuant à bénéficier de la décision de la banque centrale américaine de maintenir le statu quo sur son soutien exceptionnel à l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Vers 13H15 GMT (15h15 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, qui avait déjà bondi de 2,65 dollars mercredi après l'annonce de la Fed, gagnait encore 37 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 108,44 dollars.

"Il est possible qu'après une telle hausse, certains investisseurs en profitent pour opérer quelques prises de bénéfices", remarque Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Mais "on ressent encore (en ce début de séance) beaucoup d'optimisme sur le marché du pétrole grâce à la décision de la Fed", ajoute-t-il.

L'institut monétaire a de fait surpris les investisseurs mercredi en indiquant qu'il allait continuer à acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars de bons du Trésor et de titres hypothécaires et à maintenir son taux directeur proche de zéro, estimant qu'un resserrement des conditions financières "pourrait ralentir le rythme de la reprise de l'économie et du marché du travail".

Ce choix "va permettre de stimuler la croissance, non seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier, et c'est toujours une bonne nouvelle pour la demande de pétrole", souligne M. Larry.

De plus, le dollar a chuté face aux principales devises dans le sillage de l'annonce de la Fed, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs payant en euro ou en yen.

Les injections massives de liquidités de l'institution sur les marchés financiers ont par ailleurs tendance à favoriser les actifs jugés plus risqués comme les actions - Wall Street a battu des records historiques mercredi -, ou le pétrole.

La progression du prix du brut continue toutefois d'être limitée par le retour sur le marché du brut libyen, dont la production avait chuté ces dernières semaines en raison d'un mouvement de protestation de gardes d'installations pétrolières, note Matt Smith de Schneider Electric.

Autre facteur pouvant selon l'analyste influencer les cours du brut: le président iranien Hassan Rohani multiplie les gestes d'ouverture vers l'Occident en assurant que son pays ne produira jamais de bombe nucléaire et en libérant plusieurs opposants, peu avant une visite à l'ONU où il veut mettre fin à l'isolement diplomatique de Téhéran.

Un apaisement des relations de l'Iran avec les pays occidentaux pourrait conduire à la levée de sanctions contre Téhéran, dont un embargo sur ses exportations de pétrole.

afp/fah



(AWP / 19.09.2013 15h45)


Commenter Le brut continue à profiter du soutien de la banque centrale américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite