Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se reprend après une forte chute des stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se reprenaient mercredi en fin d'échanges européens, après une chute des stocks de brut américains plus forte que prévu et avant la fin de la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,93 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 78 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait 1,49 USD, à 106,91 USD.

"Après avoir atteint un plus bas en plus d'un mois (mardi), le Brent a rebondi" de même que le WTI "après l'inventaire des stocks (pétroliers américains) montrant une plus grande baisse que prévu", expliquait Michael Hewson, chez CMC Markets.

En effet, le Département américain à l'Energie (DoE) a fait part mercredi d'un recul des stocks de brut américains de 4,4 millions de barils lors de la semaines achevée le 13 septembre, alors que les analystes tablaient sur un recul de 1,2 million de baril.

De même, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) et celles d'essence ont respectivement diminué de 1,1 million de barils et 1,6 million de barils, contre des prévisions de hausse de 700'000 et 400'000 barils.

Un recul des stocks pétroliers aux Etats-Unis, le premier consommateur de brut de la planète, est généralement interprété par le marché comme un signe de vigueur de la demande énergétique américaine.

Les investisseurs restaient par ailleurs les yeux rivés sur la Fed, qui achève mercredi sa réunion de politique monétaire et doit communiquer ses décisions (notamment sur son programme de rachats d'actifs, actuellement de 85 mrd USD par mois) vers 18H00 GMT.

Après une série de données économiques décevantes, les marchés s'attendent à une petite réduction des aides de la Fed, de l'ordre de 5 à 15 mrd USD.

Ces injections de liquidités ont tendance à favoriser les cours du pétrole par deux mécanismes. D'une part, elles alimentent l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières.

D'autre part, elles occasionnent la dépréciation du dollar, ce qui rend les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

afp/jh



(AWP / 18.09.2013 18h31)


Commenter Le brut se reprend après une forte chute des stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite