Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule après la reprise de la production libyenne

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole approfondissaient leur recul mardi en fin d'échanges européens, après la reprise de la production pétrolière libyenne, l'apaisement des tensions internationales autour de la Syrie et alors que la Fed entame une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 108,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,83 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 1,03 dollar, à 105,37 dollars.

Le Brent a atteint mardi un plus bas en cinq semaines, à 108,02 dollars, tandis que le WTI est retombé à ses niveaux de début septembre, à 105,50 dollars.

La reprise de la production pétrolière en Libye, qui avait été très fortement réduite ces dernières semaines en raison d'un conflit entre le gouvernement et des gardes des installations pétrolières, pesait sur les cours du brut mardi.

"Le plus gros champ pétrolier libyen a repris la production après un accord entre le gouvernement et les protestataires", notait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets, qui estime toutefois que les "chances de retour à un niveau normal de production (autour de 1,5 million de barils par jour, ndlr) sont minces pour l'instant".

"Le ministre adjoint du pétrole libyen a annoncé (mardi) matin que la production du pays est actuellement supérieure à 500.000 barils par jour, contre 150'000 barils par jour la semaine dernière", rapportaient de leur côté les analystes de RAN Squawk.

Les prix du pétrole étaient également affectés par le fait que "les opérateurs continuent de se défaire de leurs positions acheteuses (sur le pétrole) acquises lorsque la crise syrienne s'aggravait", expliquait Fawad Razaqzada.

Les prix du brut avaient clôturé en baisse de respectivement 1,62 dollar pour le WTI et 1,63 dollar pour le Brent lundi, après l'accord de Genève conclu samedi entre les États-Unis et la Russie sur le démantèlement des armes chimiques syriennes.

"L'issue diplomatique, qui peut certes paraître fragile, a réduit la prime de risque géopolitique" sur les cours du pétrole puisqu'elle éloigne la probabilité de frappes militaires américaines en Syrie, soulignaient les analystes de Saxo Banque.

La Syrie n'est qu'un petit producteur de pétrole mais le marché craignait qu'une action militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, région d'où proviennent 35% des exportations mondiales de brut.

Par ailleurs, les investisseurs se tournaient vers la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed, qui a commencé mardi.

"La réunion de la Fed reste le gros événement à suivre pour cette semaine", appuyaient les analystes de Marex Spectron.

La banque centrale américaine pourrait annoncer à l'issue de cette réunion qu'elle va commencer à réduire son programme de rachats d'actifs, qui consiste actuellement à injecter 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain.

Ces injections de liquidités ont eu tendance à favoriser les cours du pétrole par deux mécanismes. D'une part, elles ont alimenté l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières.

D'autre part elles ont occasionné la dépréciation du dollar, ce qui a rendu les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

afp/rp



(AWP / 17.09.2013 18h31)


Commenter Le brut recule après la reprise de la production libyenne


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite