Menu
RSS

Le brut finit en baisse à New York grâce à l'accord sur la Syrie

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole coté à New York ont fini en baisse lundi, poursuivant leur repli après la conclusion de l'accord américano-russe sur l'arsenal chimique syrien qui a éloigné davantage la perspective d'une intervention militaire occidentale.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, a reculé de 1,62 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour clôturer à 106,59 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 110,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 1,63 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Le marché réagit essentiellement aujourd'hui à l'accord sur la Syrie, qui reporte indéfiniment une éventuelle attaque aux missiles" contre les forces du régime de Bachar al-Assad, estime Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Après trois jours de discussions, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe, Sergueï Lavrov - dont les pays soutiennent des protagonistes différents du conflit syrien - sont tombés d'accord samedi sur un cadre prévoyant la destruction de l'arsenal chimique syrien d'ici à mi-2014.

Cet accord, auquel le dirigeant syrien a promis de se conformer, a éloigné une menace immédiate de frappes envisagées par Washington et ses alliés contre le régime syrien, accusé d'avoir mené le 21 août près de Damas une attaque à l'arme chimique qui a fait des centaines de morts.

"L'avenir de la Syrie n'est peut-être pas tout rose, et nous avons vu la déception de l'opposition syrienne sur cet accord, mais les chances d'éviter des frappes militaires ont en tout cas augmenté ces derniers jours", note aussi Tim Evans, analyste à la banque Citi.

Une telle perspective de frappes avait porté, voici un peu plus d'une semaine, les prix du brut à leur plus haut niveau depuis deux ans. La Syrie est un petit producteur de pétrole mais le marché craignait une contagion des troubles à l'ensemble du Moyen-Orient, région d'où proviennent 35% des exportations mondiales de brut.

Depuis, la recherche d'une sortie pacifique au conflit a apaisé les craintes, et réduit la prime de risque géopolitique appliquée au baril, au moins temporairement.

"La semaine dernière a vu la plus forte baisse des prix du WTI depuis le mois de juillet, et ils continuent sur cette lancée aujourd'hui", selon Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

"Mais des inquiétudes continuent de peser sur l'approvisionnement, notamment sur le pétrole venant de Libye", ajoute Andy Lipow pour expliquer pourquoi les prix n'ont pas baissé encore davantage.

En Libye, le gouvernement est en conflit avec des gardes de terminaux pétroliers depuis le mois de juillet, ce qui a conduit à la fermeture de plusieurs terminaux.

La production du brut a par conséquent chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, alors qu'elle s'établit hors période de conflit autour de 1,5 à 1,6 million de barils par jour.

D'autres "problèmes d'approvisionnements au Nigeria, en Irak et dans la mer du Nord 3 (pour des raisons de maintenance, ndlr)" permettaient également de maintenir le prix du brut à un niveau relativement élevé, souligne-t-on chez Commerzbank.

afp/rp



(AWP / 17.09.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York grâce à l'accord sur la Syrie

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

lundi 22 mai 2017 à 21:00

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongat…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des...

lundi 22 mai 2017 à 19:22

L'Irak pour une prolongation de 9 mois des limites de produc…

Bagdad: L'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'Opep, qui vise...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite