Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse après l'accord de Genève sur la Syrie

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur recul lundi en fin d'échanges européens, l'accord sur le démantèlement des armes chimiques syriennes conclu samedi à Genève éloignant pour l'instant l'éventualité de frappes militaires.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 110,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,56 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 1,16 dollar, à 107,05 dollars.

"Les prix du brut ont été sous pression (lundi) après que (l'accord sur) la Syrie a soulagé les investisseurs quant à la probabilité d'une action militaire au Moyen-Orient", expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

"En raison de l'apaisement des inquiétudes au sujet de la Syrie, les investisseurs financiers ont réduit et réduisent leurs positions acheteuses" sur le pétrole, ce qui pèse d'autant plus sur les prix, ajoutait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Le Brent est ainsi tombé lundi matin à son plus bas niveau depuis le 21 août, à 108,73 dollars, également à cause du changement de contrat de référence (car le contrat d'octobre qui a expiré vendredi s'échangeait un peu plus cher que le contrat de novembre).

Après trois jours de discussions, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe, Sergueï Lavrov - dont les pays soutiennent des protagonistes différents du conflit syrien - sont tombés d'accord samedi sur un cadre prévoyant la destruction de l'arsenal chimique syrien d'ici mi-2014.

Cet accord, auquel le régime de Bachar al-Assad a promis de se conformer, a éloigné une menace immédiate de frappes envisagées par Washington et ses alliés contre le régime syrien, accusé d'avoir mené une attaque à l'arme chimique le 21 août près de Damas qui a fait des centaines de morts.

La Syrie est un petit producteur de pétrole mais le marché craignait une contagion des troubles à l'ensemble du Moyen-Orient, région d'où proviennent 35% des exportations mondiales de brut. La perspective de frappes militaires avait ainsi poussé le WTI à son plus haut en deux ans début septembre.

Toutefois, les "problèmes d'approvisionnements en Libye, au Nigeria, en Irak et dans la mer du Nord (en raison de maintenance, ndlr)" permettaient de maintenir le prix du Brent autour de 110 dollars le baril, soulignait-on chez Commerzbank.

Les économistes de la banque allemande indiquent notamment que les exportations pétrolières de l'Irak sont tombées sous les 2 millions de barils par jour (mbj) en septembre, contre 2,3 mbj en août.

afp/rp



(AWP / 16.09.2013 18h30)


Commenter Le brut baisse après l'accord de Genève sur la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite