Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York après l'accord sur la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole new-yorkais reculaient fortement à l'ouverture lundi, les tensions au Moyen-Orient s'étant apaisées à la suite de l'accord américano-russe sur la Syrie conclu samedi, qui prévoit la destruction de l'arsenal chimique syrien d'ici un an.

Vers 13H00 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, se dépréciait de 2,00 USD sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 106,21 USD.

"Le pétrole est en baisse en réaction à l'accord américano-russe ce week-end, qui met les prix sous forte pression", note Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

"La semaine dernière a vu la plus forte baisse depuis le mois de juillet, et le WTI continue sur cette lancée aujourd'hui", note-t-il.

En raison des menaces de frappes militaires en Syrie contre le régime de Bachar la-Assad, le pétrole avait atteint un plus haut en deux ans, dépassant les 110 USD, avant de se replier la semaine dernière à mesure qu'avançaient les protagonistes liés au conflit sur la voie diplomatique.

Au bout de trois jours de négociations à Genève, en Suisse, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe, Sergueï Lavrov -dont les pays soutiennent des parties différentes au conflit- sont tombés d'accord sur un cadre prévoyant la destruction de l'arsenal chimique syrien d'ici mi-2014.

Cet accord, auquel le régime de Bachar al-Assad a promis de se conformer, a éloigné une menace immédiate de frappes envisagées par Washington et ses alliés pour "punir" le régime Assad, accusé d'avoir mené une attaque à l'arme chimique le 21 août près de Damas qui a fait des centaines de morts.

Le pétrole continuait ainsi sa baisse malgré l'affaiblissement parallèle du dollar, notait aussi Robert Yawger. Un dollar plus faible, rendant le baril moins coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises, a tendance à en faire monter le prix.

Le pétrole ne réagissait ainsi pas vraiment au retrait surprise de la candidature de Larry Summers à la présidence de la banque centrale américaine (Fed) ce week-end (raison de l'affaiblissement du dollar), souligne Phil Flynn de Price Futures Group.

Les marchés déduisaient en effet de ce retrait la prolongation des mesures de soutien à l'économie de la Fed (85 mrd USD par mois), au moins en grande partie, et celles-ci ont tendance à favoriser les actifs risqués comme les matières premières.

"Le prime de risque est partie (...), la perspective d'une troisième guerre mondiale s'est éloignée, au moins pour l'instant, et la menace posée par des ouragans s'est aussi dissipée", résume Phil Flynn, rendant compte d'une chute des tensions sur l'offre.

afp/jh



(AWP / 16.09.2013 16h10)


Commenter Le brut en baisse à New York après l'accord sur la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite