Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, sur fond de frappes de la coalition en Libye

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse lundi en fin d'échanges européens, alors que les bombardements de la coalition internationale sur la Libye entretenaient l'idée d'une crise prolongée dans le pays.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 115,16 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,23 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril grimpait de 1,17 dollar, à 102,24 dollars.

Entamées samedi, les frappes de la coalition internationale, menée par la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, se poursuivaient lundi contre le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, tentant de couper les lignes de ravitaillement des forces gouvernementales.

Dans l'Est de la Libye, riche en pétrole, des journalistes de l'AFP ont vu des dizaines de chars détruits par des frappes aériennes.

"La plupart des ports pétroliers du pays sont actuellement aux mains des forces pro-Kadhafi. Si les forces de la coalition servent d'appui aux rebelles, ce sera très difficile de ne pas en faire une bataille pour le pétrole", avertissait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

Une situation qui pourrait encore retarder la perspective d'un retour sur le marché de la production libyenne de brut, qui représentait environ 2% de la consommation mondiale (1,6 million de barils par jour) avant le conflit, et qui était ces derniers jours pratiquement à l'arrêt en raison des combats.

"La crise libyenne risque de faire rage jusqu'à ce que soit Kadhafi capitule ou à ce que les puissances occidentales soient contrariées dans leur intervention, ce qui laisse penser que la production libyenne restera en-dehors du marché du pétrole pour longtemps", commentaient lundi dans leur rapport mensuel les experts du centres d'études énergétiques anglais CGES.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller les mouvements de contestation dans la péninsule arabique.

A Bahreïn, des manifestants, qui ont occupé pendant un mois le centre de la capitale Manama, ont été violemment délogés par la police en fin de semaine dernière, tandis qu'au Yémen, les défections de hauts responsables du régime du président Saleh se sont accélérées depuis la mort de 52 manifestants vendredi à Sanaa, incitant le président à limoger dimanche son gouvernement.

"Les troubles à Bahreïn, qui ont été réprimés violemment avec le soutien des troupes saoudiennes, sont potentiellement encore plus inquiétants" que la crise libyenne, a ainsi estimé le CGES, redoutant une contagion des violences dans la péninsule.

rp

(AWP/21 mars 2011 18h30)

Commenter Le brut poursuit sa hausse, sur fond de frappes de la coalition en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite