Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, suspendu aux négociations sur la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole new-yorkais évoluaient en baisse à l'ouverture vendredi, suite à des chiffres peu encourageants aux Etats-Unis sur les ventes au détail et les prix à la production dans un marché focalisé sur la Syrie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, lâchait 1,13 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 107,47 dollars.

"Le brut se comporte à la Dr Jekyll et Mr Hyde: hier on a fini en hausse, aujourd'hui on vend", commente Matt Smith de Schneider Electric.

"L'attention sur le marché du pétrole reste concentrée sur l'évolution de la situation en Syrie", poursuit-il.

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont poursuivi leurs discussions sur le contrôle de l'arsenal chimique syrien à Genève vendredi, et ont rencontré l'émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

John Kerry a précisé avoir convenu avec son homologue russe Sergueï Lavrov d'une nouvelle réunion à New York "autour du 28 septembre", en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, pour essayer de fixer une date pour une conférence de paix sur la Syrie.

"Aujourd'hui, nous sommes dans la zone de pénombre entre la paix et la guerre et les marchés du pétrole vont bouger en fonction du sentiment d'un échec ou d'un succès des discussions de Genève", résume Phil Flynn, de Price Futures Group.

Aux Etats-Unis, des données économiques "faibles", selon Bart Melek, de TD Securities, continuaient à alimenter l'incertitude quant à la décision la semaine prochaine de la banque centrale américaine (Fed) sur l'avenir de ses mesures de soutien.

L'institut doit ainsi décider s'il souhaite ralentir ou non ses injections mensuelles de 85 milliards de dollars sous forme de rachats d'actifs, qui ont tendance à favoriser les achats d'actifs risqués, comme le pétrole.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont modestement progressé sur un mois en août (+0,2%), décevant les attentes des analystes, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Par ailleurs, les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août aux Etats-Unis, tirés par ceux de l'énergie, soit plus qu'attendu par les analystes.

afp/rp



(AWP / 13.09.2013 15h50)


Commenter Le brut en baisse à New York, suspendu aux négociations sur la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite