Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, dopé par un regain des tensions autour de la Syrie

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens, dopés par un regain de tensions autour de la Syrie, qui demande aux États-Unis de cesser leurs menaces avant de rendre ses armes chimiques.

Vers 16H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 112,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,42 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 1,39 dollar, à 108,95 dollars.

La Syrie ne remplira les conditions de l'initiative russe sur ses armes chimiques qu'à condition que les États-Unis cessent d'aider les rebelles et de menacer Damas, a déclaré le président Bachar al-Assad dans une interview jeudi à la télévision russe.

"C'est un processus bilatéral", a-t-il ajouté. "Quand nous verrons que les États-Unis veulent effectivement la stabilité dans la région, cesseront de menacer et de chercher à attaquer, et de livrer des armes aux terroristes, alors nous considèrerons que nous pouvons mener les processus jusqu'au bout et qu'il seront acceptables pour la Syrie".

Les prix du pétrole avaient reculé en début de semaine, suivant l'annonce de la proposition russe de placer les armes chimiques syriennes sous contrôle international - après avoir atteint des sommets en plusieurs mois ces deux dernières semaines en raison de la menace de frappes américaines.

La Syrie ne produit que quelques dizaines de milliers de barils de brut par jour mais les marchés craignent qu'une intervention militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, qui représente 35% des exportations pétrolières mondiales.

Or le président américain Barack Obama a rappelé ces derniers jours qu'il n'écartait pas une action militaire, si la voie diplomatique devait échouer.

Par ailleurs, la situation en Libye continuait de soutenir les prix du brut à la hausse, expliquait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Depuis plusieurs semaines, des terminaux pétroliers sont fermés en Libye, alors que le gouvernement est en conflit avec un groupe de gardes qu'il accuse de chercher à détourner du brut, ces derniers accusant à leur tour les autorités de vendre du pétrole de façon irrégulière.

La production du brut a par conséquent chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, alors qu'elle s'établit hors période de conflit autour de 1,5 à 1,6 million de barils par jour.

Au niveau mondial cependant, l'offre de pétrole est toujours importante et progresse plus que la demande, relevaient des analystes.

La production pétrolière aux États-Unis a ainsi atteint la semaine dernière un plus haut en 24 ans, notaient les économistes de Commerzbank.

"L'approvisionnement est donc en train d'augmenter et s'il n'y a pas de progression coordonnée de la demande, les prix (du brut) devraient être mis sous pression bientôt", estimait M. Razaqzada.

De fait, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a averti jeudi qu'une poursuite de la chute des monnaies des pays émergents risquerait d'affecter la consommation d'or noir, tout en maintenant ses prévisions de croissance de la demande pétrolière en 2013 et 2014.

afp/rp



(AWP / 12.09.2013 18h40)


Commenter Le brut grimpe, dopé par un regain des tensions autour de la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite