Menu
RSS
A+ A A-

AIE: la chute des devises des émergents pourrait peser sur la demande

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande pétrolière en 2013 et 2014, mais a averti qu'une poursuite de la chute des monnaies des pays émergents risquerait d'affecter la consommation d'or noir.

L'AIE table toujours sur une hausse de 895'000 barils par jour de la demande de brut cette année, soit une croissance de 1% à 90,9 millions de barils par jour (mbj), et une légère accélération l'an prochain, à la faveur d'un raffermissement de la reprise mondiale, avec une progression de 1,1 mbj (+1,2%), à 92 mbj, détaille-t-elle dans son rapport mensuel publié jeudi.

Ces chiffres sont identiques à ceux figurant dans le précédent rapport mensuel de l'AIE, hormis une légère révision à la hausse de la demande pour 2013, qu'elle estimait en août à 90,8 millions de barils par jour.

Tout en maintenant globalement ses projections, l'AIE prévient que "des incertitudes renforcées pèsent sur la prévision de la demande, tout particulièrement dans le sillage des dépréciations brutales de plusieurs monnaies de pays émergents et des tensions politiques croissantes".

Concernant la géopolitique, elle explique que si la proposition russe de démantèlement de l'arsenal chimique syrien ont apaisées dernièrement les cours du pétrole brut, il est trop tôt pour dire "si une crise a été durablement évitée, ou simplement retardée", et souligne que les cours du brut restent élevés.

Cependant, elle continue à tabler sur un apaisement relatif des tensions sur l'offre en fin d'année, avec un bond de la production planétaire lié "à une conjonction de facteurs saisonniers, cycliques, politiques et structurels". Cela recouvre la fin d'opérations de maintenance des installations dans plusieurs régions, une production saoudienne proche de ses records et une poursuite de la croissance de la production de pétrole non-conventionnelle en Amérique du Nord.

En revanche, elle souligne que la chute des devises des pays émergents (comme l'Inde, l'Indonésie ou la Thaïlande), si elle perdurait, pourrait affecter à long terme la consommation d'or noir. En effet, elle fait mécaniquement grimper les factures pétrolières de ces pays, le prix du pétrole étant traditionnellement fixé en dollars.

En outre, elle prévient que cela pourrait remettre en cause les subventions à la consommation de carburants en place dans certains pays, comme en Inde, en en faisant un fardeau financier croissant, jusqu'à devenir "insupportable" à terme.

afp/mm



(AWP / 12.09.2013 10h33)


Commenter AIE: la chute des devises des émergents pourrait peser sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite