Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sans direction en Asie sur fond de tractations syriennes

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole était sans direction jeudi en Asie, les investisseurs restant suspendus aux discussions entre les Etats-Unis et la Russie sur le contrôle des armes chimiques syriennes.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait trois petits cents, à 107,53 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance était inchangé, à 111,50 dollars.

"Les investisseurs ont des vues divergentes sur l'avenir (en Syrie) à l'origine de séances erratiques pour le brut" ces derniers jours, relevait Teoh Say Hwa, analyste chez Phillip Futures.

Pour Kelly Teoh, du cabinet IG Markets à Singapour, "la prime de risque liée à la Syrie s'est amoindrie" sans pour autant disparaître parce que l'option d'une intervention militaire est toujours sur la table.

Mercredi, la Russie a transmis aux Etats-Unis des propositions pour placer sous contrôle international l'arsenal chimique de la Syrie, une initiative qui relance les espoirs d'une solution diplomatique.

Tout en rappelant que l'option militaire n'était pas écartée, le président Barack Obama a annoncé mardi soir qu'il ne demanderait pas au Congrès de voter immédiatement sur un éventuel recours à la force contre le régime de Damas.

Cela a suffi à rassurer, au moins temporairement, les investisseurs, qui craignaient qu'une éventuelle attaque contre le régime de Bachar al-Assad ne déstabilise l'ensemble de la région.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov devaient s'entretenir jeudi à Genève.

Mercredi, le pétrole coté à New York avait repris un peu de vigueur après deux séances de baisse.

Le baril de "light sweet crude" avait grignoté 17 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour clôturer à 107,56 dollars. A Londres, le Brent avait terminé à 111,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 25 cents.

Le marché a accueilli avec réserve le rapport hebdomadaire du département de l'Energie (DoE) américain sur les réserves de produits pétroliers du pays, premier consommateur mondial de brut.

Les chiffres du DoE, décevants, tranchaient avec une salve de nouvelles encourageantes pour l'économie américaine et signalant un frémissement de la conjoncture mondiale.

Les stocks de brut ont en effet baissé la semaine dernière, de 200'000 barils, mais bien moins que prévu par les analystes. Plus significatif encore de la consommation énergétique du pays, les réserves d'essence ont enregistré une hausse surprise de 1,7 million de barils, alors que les experts tablaient sur une diminution de 900'000 barils.

afp/rp



(AWP / 12.09.2013 06h50)


Commenter Le brut sans direction en Asie sur fond de tractations syriennes


Le pétrole en Asie


mardi 17 octobre 2017

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse, lundi, profitant des tensions géopolitiques liées à la remise en cause par Donald Trump...

vendredi 13 octobre 2017

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie après un net déclin mais cette remontée ne devrait pas se confirmer si...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite