Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie fortement dans un marché sur ses gardes

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole approfondissaient leur recul lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs estimant avoir peut-être surévalué le risque d'une intervention militaire américaine en Syrie.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 114,07 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,05 USD par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents, à 109,57 USD.

"Le prix du Brent a fortement reculé lundi, entraînant le WTI dans sa baisse, les investisseurs réalisant que le risque d'une attaque imminente en Syrie n'est pas aussi important qu'ils craignaient", estimait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Les craintes qu'une intervention militaire américaine en Syrie ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, qui représente 35% des exportations pétrolières mondiales, a poussé les prix du brut à la hausse ces derniers jours.

Le WTI a ainsi atteint vendredi 110,53 USD, son plus haut niveau de clôture depuis mai 2011.

Le président Barack Obama et le secrétaire d'Etat John Kerry vont tenter dans les prochains jours de convaincre les élus républicains et démocrates, qui effectuent leur rentrée politique à Washington, de voter le recours à la force contre le régime de Damas, accusé d'avoir eu recours à des armes chimiques contre des populations civiles.

Un premier vote important pourrait intervenir au Sénat mercredi tandis qu'à la Chambre des représentants, les dirigeants républicains prévoient simplement un vote "dans les deux semaines".

De son côté, le président syrien Bachar al-Assad a prévenu lundi les Américains que s'ils frappaient la Syrie, ils "en paieraient le prix", soulignant que la situation pourrait devenir imprévisible dans une région "perpétuellement au bord de l'explosion".

"En raison des prix élevés (du brut) et de l'incertitude autour de la Syrie, l'évolution du marché pétrolier est très difficile, si ce n'est impossible, à prédire. Le marché reste haussier mais cela peut changer très rapidement en fonction de l'issue du vote au Congrès américain", prévenait Fawad Razaqzada.

"En plus de (la situation en Syrie), il y a des inquiétudes renouvelées sur la demande après la publication vendredi de données sur l'emploi américain plus faibles que prévu et l'annonce ce weekend que les importations chinoises de brut ont décliné de 18% en août (par rapport à juillet)", ajoutait l'analyste de GFT Markets.

Les Etats-Unis et la Chine sont respectivement le premier et le deuxième consommateur mondial d'or noir, ce qui explique que la moindre inquiétude sur leur économie fasse craindre un recul de la demande mondiale de brut.

afp/jh



(AWP / 09.09.2013 18h30)


Commenter Le brut se replie fortement dans un marché sur ses gardes


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite