Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en légère baisse à l'ouverture lundi, reprenant leur souffle après avoir atteint un nouveau sommet en deux ans vendredi en attendant de nouveaux développements sur la Syrie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre cédait 73 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 109,80 dollars.

"Le marché est tout entier tourné vers la Syrie. Les prix sont en petite baisse maintenant mais il suffit d'un gros titre pour que la tendance s'inverse et qu'on se rapproche des récents sommets", a estimé Robert Yawger de Mizuho Securities USA. Vendredi le prix du WTI a grimpé jusqu'à 110,53 dollars, son plus haut niveau de clôture depuis mai 2011; il était monté en cours de séance fin août jusqu'à 112,24 dollars.

Le président Barack Obama et le secrétaire d'Etat John Kerry vont tenter dans les prochains jours de convaincre les élus républicains et démocrates, qui effectuent leur rentrée politique à Washington, de voter le recours à la force contre le régime de Damas, accusé d'avoir eu recours à des armes chimiques contre des populations civiles.

Un premier vote important pourrait intervenir au Sénat mercredi tandis qu'à la Chambre des représentants, les dirigeants républicains prévoient simplement un vote "dans les deux semaines".

Dans un entretien télévisé diffusé lundi soir par la chaîne américaine CBS, le président syrien Bachar al-Assad a averti qu'il fallait "s'attendre à tout" en cas de frappes contre son pays.

"Tant qu'on n'aura pas de décision au Congrès, l'incertitude se poursuit et cela rend les marchés vulnérables et très volatiles", a rappelé M. Yawger.

La Syrie est un tout petit producteur de pétrole mais les marchés craignent qu'une intervention militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, qui représente 35% des exportations pétrolières mondiales.

Le marché digérait par ailleurs des données mitigées en provenance de Chine, le deuxième consommateur mondial d'or noir.

"Le niveau de l'inflation correspond plus ou moins aux attentes des analystes et les chiffres sur les exportations sont meilleurs que prévu", a souligné Matt Smith, de Schneider Electric. Mais parallèlement, "les importations, et notamment les importations de brut, se sont révélées plus faibles qu'anticipé", a-t-il ajouté.

Les importations chinoises de brut ont en effet reculé de 18% en août par rapport à juillet, un repli en partie attribué au fait que juillet était un mois record.

afp/rp



(AWP / 09.09.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché scrutant la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite