Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York après les chiffres sur l'emploi US

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York était en hausse vendredi à l'ouverture après la publication de chiffres mitigés sur l'emploi américain, qui relançaient les spéculations sur un report du ralentissement des mesures de soutien de la banque centrale des Etats-Unis (Fed).

Vers 13H15 GMT (15h15 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre s'appréciait de 1,11 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 109,48 dollars.

Selon un rapport très attendu des autorités américaines, le taux de chômage a baissé de 0,1 point à 7,3% en août aux Etats-Unis, atteignant son plus bas niveau depuis décembre 2008.

Mais ce recul "est plus dû à une baisse de la population active", qui est passé de 63,4% en juillet à 63,2% en août, son plus bas niveau depuis 35 ans, "qu'à de nouveaux emplois", a remarqué l'analyste indépendant Andy Lipow.

De fait, seulement 169'000 emplois ont été créés le mois dernier alors que les experts s'attendaient, selon leur prévision médiane, à 177'000 nouvelles embauches. De plus les créations d'emplois des deux mois précédents ont été drastiquement revues en baisse: à 172'000 emplois en juin et non plus 188'000 comme annoncés précédemment et à 104'000 emplois en juillet et non plus 162'000.

Le marché du brut a toutefois "plutôt bien accueilli ces chiffres médiocres car les investisseurs estiment que cela va inciter la Fed à retarder toute décision sur un possible ralentissement de ses mesures de soutien", a souligné M. Lipow.

La banque centrale américaine injecte actuellement chaque mois 85 milliards de dollars dans le système financier américain, une mesure qui a entre autre effets de favoriser les investissements dans les actifs jugés risqués comme les matières premières. Ses responsables ont plusieurs fois suggéré ces derniers mois qu'ils pourraient y mettre un frein lors de leur prochaine réunion les 17 et 18 septembre.

Les investisseurs restaient par ailleurs toujours attentifs à l'évolution des tensions géopolitiques autour de la Syrie, soupçonnée d'avoir eu recours aux armes chimiques contre des populations civiles.

Les Etats-Unis ont échoué à élargir leur alliance contre le régime de Damas au G20 de Saint-Pétersbourg mais le président américain Barack Obama continue de tenter d'influer sur le Congrès, qui effectue sa rentrée politique lundi et doit se prononcer sur une résolution autorisant l'armée à lancer des frappes.

La Syrie est un tout petit producteur de pétrole mais les marchés craignent qu'une intervention internationale ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, où est produit environ un tiers du brut mondial.

"Comme il risque de ne pas se passer grande chose à ce sujet dans les prochaines heures, le marché du brut va probablement se positionner à la hausse avant le week-end", au cas où la situation évoluerait fortement d'ici lundi, selon Matt Smith de Schneider Electric.

fah



(AWP / 06.09.2013 16h01)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York après les chiffres sur l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite