Menu
RSS
A+ A A-

Le brut renforcé à New York par la baisse des stocks de brut américain

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont terminé en nette hausse jeudi à New York, renforcés par une forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis et de bons indicateurs sur l'économie américaine dans un marché toujours aux aguets sur la Syrie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 1,14 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour s'établir à 108,37 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 115,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le recul plus fort que prévu des réserves de brut stockées aux Etats-Unis, annoncé par le département américain de l'Énergie (DoE), a particulièrement soutenu les cours du WTI.

Ces réserves ont diminué au total de 1,8 million de barils lors de la semaine achevée le 30 août. "C'est la quatrième fois en cinq semaines que les stocks s'affichent en baisse", a relevé Robert Yawger, de Mizuho Securities USA.

De plus, les réserves de brut à Cushing (Oklahoma), où le pétrole qui sert de référence au WTI s'était accumulé en début d'année, ont poursuivi leur recul: elles ont baissé de 1,8 million de barils pour s'établir à 34,8 millions de barils, leur plus faible niveau depuis février 2012.

Les réserves d'essence ont également baissé plus que prévu, reculant de 1,8 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de 500'000 barils, soit un peu plus qu'attendu.

Les cours du WTI ont aussi été nettement aidés par les indicateurs américains.

"Les données publiées ce matin, comme celles publiées ces derniers jours, reflètent une reprise économique solide et c'est toujours un bon signe pour la demande de pétrole", a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

La productivité des entreprises américaines a progressé davantage que ne le prévoyaient les analystes au deuxième trimestre 2013.

Côté emploi, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé pour la semaine close le 31 août, surprenant les analystes qui tablaient sur une légère hausse, et même si c'est à un rythme moins marqué qu'au mois précédent, les embauches ont continué à progresser dans le secteur privé sur l'ensemble du mois d'août, selon les chiffres de la société ADP.

Les investisseurs "attendent maintenant la diffusion (vendredi) du rapport mensuel officiel sur l'emploi pour voir s'il confirme ces bons chiffres", a souligné M. Kilduff. Ce document est considéré comme essentiel à l'approche de la prochaine réunion de la banque centrale américaine, qui a fait de la baisse du chômage un de ses principaux objectifs.

Le marché est enfin resté attentif à toutes les discussions sur la Syrie.

Depuis la Russie, le président américain Barack Obama tentait jeudi de convaincre à la fois ses partenaires du G20 et le Congrès américain de soutenir sa décision de frapper le régime de Damas.

Si la Syrie n'est pas en soi un gros pays producteur de pétrole, les investisseurs craignent les répercussions d'un éventuel conflit sur l'ensemble de la région du Moyen-Orient, importante pour la production et l'acheminement de l'or noir.

Mais "rien ne sera vraiment décidé avant l'ouverture de la session du Congrès la semaine prochaine, il peut se passer encore deux semaines avant toute intervention et on commence à ressentir une certaine fatigue sur le marché face aux spéculations sur la Syrie", selon M. Kilduff.

afp/rp



(AWP / 06.09.2013 06h21)


Commenter Le brut renforcé à New York par la baisse des stocks de brut américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite