Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, possible attaque en Syrie repoussée

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole baissaient vendredi à l'ouverture à New York, le renoncement britannique à participer à une attaque militaire en Syrie éloignant la possibilité de frappes imminentes et apaisant les craintes sur une éventuelle escalade des tensions au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, sous pression cette semaine à cause des velléités d'attaque occidentales à l'encontre du régime de Bachar al-Assad, se repliait vendredi vers 13H00 GMT de 97 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 107,83 dollars.

"Toute frappe éventuelle est retardée: les Britanniques ont voté contre, le président français Hollande a l'air de pencher pour une solution politique, donc les investisseurs se demandent si le président Obama va y aller seul", souligne Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Les marchés repoussent la date sur le calendrier d'une potentielle réponse" à l'attaque présumée à l'arme chimique du 21 août près de Damas, que les Occidentaux imputent au régime syrien et souhaitent punir, note de son côté Phil Flynn de Price Futures Group.

Le parlement britannique a rejeté la veille toute intervention militaire unilatérale contre Damas, mais les Etats-Unis recherchent toujours "une coalition internationale" pour répondre à l'attaque présumée de Damas sur des civils.

Le président français François Hollande, qui doit s'entretenir avec le président américain ce vendredi, a exclu toute intervention avant le départ des inspecteurs de l'ONU qui enquêtent en Syrie sur les attaques présumées à l'arme chimique. Ces derniers doivent quitter le pays samedi et faire immédiatement un premier compte-rendu oral au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

"Les prix du pétrole sont retombés fortement (...) alors que les acheteurs et les vendeurs misent sur le fait qu'une attaque importante (en Syrie) ne peut pas se produire tout de suite et alors que de bons indicateurs économiques dopent le dollar", note aussi Phil Flynn.

Un dollar élevé a tendance à faire baisser le prix du baril car il pénalise les investisseurs munis d'autres devises.

La veille, les Etats-Unis ont publié des données encourageantes sur le front de la croissance et du chômage.

afp/al



(AWP / 30.08.2013 16h06)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, possible attaque en Syrie repoussée


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite