Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, à 109,32 dollars le baril

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais se repliaient jeudi à l'ouverture, après avoir atteint un plus haut en deux ans la veille, les investisseurs jugeant plus lointaine la possibilité d'une intervention militaire internationale contre la Syrie.

Après avoir clôturé à 110,10 dollars mercredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre redescendait jeudi vers 13H15 GMT/15h15 HEC de 78 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 109,32 dollars.

"Ce qui avait l'air d'être quelque chose de certain il y a 24 heures n'a plus l'air si sûr après tout", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group, notant le "soutien hésitant" du Royaume-Uni en faveur de frappes contre le régime syrien évoquées par Washington et ses alliés deux jours plus tôt.

Le Royaume-Uni a affirmé qu'il ne lancerait pas d'action militaire avant de connaître les conclusions des experts de l'ONU, selon une motion du gouvernement qui doit être soumise jeudi au Parlement.

Le président américain a lui-même admis, tout en affirmant que son pays avait clairement établi la responsabilité du régime syrien dans une attaque chimique présumée le 21 août, qu'il n'avait pas encore pris de décision.

Les experts de l'ONU enquêtant sur le recours à des armes chimiques dans la guerre en Syrie doivent rendre compte de leur mission en fin de semaine.

"Il y a apparemment du travail à faire diplomatiquement avant d'arriver au point où quelque chose pourrait se passer, souligne aussi John Kilduff, de Again Capital. En conséquence de quoi les prix redescendent un peu, au moins temporairement".

De plus, l'offre d'or noir reste abondante, notamment aux États-Unis (le plus gros consommateur de pétrole au monde), comme l'a montré la hausse inattendue des stocks américains de brut la semaine dernière.

Selon des chiffres diffusés mercredi, les réserves de brut se sont étoffées de 3 millions de barils contre un recul de 300'000 barils attendu par les analystes.

afp/rp



(AWP / 29.08.2013 15h46)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, à 109,32 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 19 juillet 2017 à 18:08

Le pétrole monte avec la baisse des stocks américains

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves américaines.

mercredi 19 juillet 2017 à 16:54

USA: baisse légèrement plus marquée que prévu des stocks de …

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse légèrement plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite