Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, à 109,32 dollars le baril

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais se repliaient jeudi à l'ouverture, après avoir atteint un plus haut en deux ans la veille, les investisseurs jugeant plus lointaine la possibilité d'une intervention militaire internationale contre la Syrie.

Après avoir clôturé à 110,10 dollars mercredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre redescendait jeudi vers 13H15 GMT/15h15 HEC de 78 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 109,32 dollars.

"Ce qui avait l'air d'être quelque chose de certain il y a 24 heures n'a plus l'air si sûr après tout", a commenté Phil Flynn de Price Futures Group, notant le "soutien hésitant" du Royaume-Uni en faveur de frappes contre le régime syrien évoquées par Washington et ses alliés deux jours plus tôt.

Le Royaume-Uni a affirmé qu'il ne lancerait pas d'action militaire avant de connaître les conclusions des experts de l'ONU, selon une motion du gouvernement qui doit être soumise jeudi au Parlement.

Le président américain a lui-même admis, tout en affirmant que son pays avait clairement établi la responsabilité du régime syrien dans une attaque chimique présumée le 21 août, qu'il n'avait pas encore pris de décision.

Les experts de l'ONU enquêtant sur le recours à des armes chimiques dans la guerre en Syrie doivent rendre compte de leur mission en fin de semaine.

"Il y a apparemment du travail à faire diplomatiquement avant d'arriver au point où quelque chose pourrait se passer, souligne aussi John Kilduff, de Again Capital. En conséquence de quoi les prix redescendent un peu, au moins temporairement".

De plus, l'offre d'or noir reste abondante, notamment aux États-Unis (le plus gros consommateur de pétrole au monde), comme l'a montré la hausse inattendue des stocks américains de brut la semaine dernière.

Selon des chiffres diffusés mercredi, les réserves de brut se sont étoffées de 3 millions de barils contre un recul de 300'000 barils attendu par les analystes.

afp/rp



(AWP / 29.08.2013 15h46)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, à 109,32 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite