Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe encore à New York, attisé par les craintes sur la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais poursuivaient leur ascension à l'ouverture mercredi, évoluant à leur plus haut niveau en 18 mois, les investisseurs redoutant qu'une éventuelle intervention militaire internationale contre la Syrie ait des répercussions sur l'ensemble du Moyen-Orient.

Après avoir bondi de plus de trois dollars mardi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre grimpait mercredi vers 13H15 GMT de 69 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 109,70 USD.

Plusieurs pays occidentaux semblaient mercredi sur le point de lancer une frappe contre le régime syrien, accusé d'une attaque meurtrière aux armes chimiques la semaine dernière.

Le Royaume-Uni a notamment indiqué qu'il allait présenter une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU autorisant "toutes les mesures nécessaires (...) pour protéger les civils contre les armes chimiques" quand les alliés russe et iranien de Damas mettaient en garde contre une déstabilisation de l'ensemble de la région.

La Syrie est un petit producteur de pétrole qui n'extrait plus que quelques dizaines de milliers de barils par jour. Mais le marché "tente de prendre en compte la possibilité que le conflit ne déborde au-delà des frontières du pays, et notamment que l'acheminement du pétrole devienne une cible", a remarqué Bart Melek de TD Securities.

Les investisseurs surveillent particulièrement la réaction de l'Iran, principal allié régional du président syrien Bachar al-Assad.

Le Guide suprême iranien Ali Khamenei a en effet prévenu mercredi qu'une intervention militaire contre la Syrie "serait un désastre pour la région" et qu'on "ne pouvait pas prédire l'avenir" en cas de frappe contre le régime de Damas.

Les investisseurs se préparaient par ailleurs à la publication des chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole aux États-Unis, établis par le département américain de l'Énergie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves américaines de brut devraient avoir reculé de 300'000 barils, celles d'essence de 1,1 mio de barils, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) devraient s'être étoffées de 600'000 barils.

La fédération professionnelle API, qui publie ses propres chiffres, a toutefois créé la surprise mardi soir en faisant état d'une hausse des stocks de brut de 2,5 mio de baril.

afp/al



(AWP / 28.08.2013 15h59)


Commenter Le brut grimpe encore à New York, attisé par les craintes sur la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite