Menu
RSS
A+ A A-

Dopé à New York par la crainte d'une escalade en Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York bondissaient à l'ouverture mardi alors qu'enflaient les rumeurs sur une éventuelle intervention internationale en Syrie pouvant déstabiliser l'ensemble de la région, importante zone de production d'or noir.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre s'adjugeait 2,95 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 108,87 dollars.

L'ascension des prix du brut est "nettement une réaction à l'évolution de la situation sur la Syrie", a observé John Kilduff d'Again Capital. "Les courtiers sont très sensibles à tous les gros titres qui signalent que les Etats-Unis sont prêts à y aller dans les jours à venir", a-t-il expliqué. "C'est un gros événement pour le marché étant donné tous les intérêts en jeu."

Les Etats-Unis et leurs alliés semblaient en effet de plus en plus déterminés à lancer une frappe contre le régime syrien, accusé d'être à l'origine d'une attaque chimique près de Damas la semaine dernière.

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a lui-même déclaré que les forces armées étaient "prêtes" pour une action militaire si le président Barack Obama donnait son aval.

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a indiqué que son pays se défendrait en cas de frappe militaire.

Le pays n'est pas un grand producteur de brut, sa production étant passée de 350.000 barils par jour en mars 2011 à 50.000 b/j actuellement, selon les analystes de Barclays.

Mais les investisseurs craignent que le conflit syrien ne s'étende aux pays voisins et mette en péril la production de la région, où se concentre environ 35% de la production mondiale de brut. Les oléoducs "sont particulièrement vulnérables", selon M. Kilduff.

La crainte d'une perturbation de l'offre de brut en provenance du Moyen-Orient était amplifiée par "l'annonce que les exportations de pétrole libyen ont chuté à moins de 200.000 barils par jour", a remarqué Matt Smith de Schneider Electric.

La production libyenne, qui s'établit en temps normal à 1,5 ou 1,6 million b/j dans ce pays, a plongé ces dernières semaines en raison de grèves sur des sites et terminaux pétroliers.

afp/jq



(AWP / 27.08.2013 15h46)


Commenter Dopé à New York par la crainte d'une escalade en Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite