Menu
RSS

Le brut en baisse à New York après un indicateur américain décevant

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole s'affichait en légère baisse à l'ouverture à New York lundi, après un indicateur de mauvais augure pour la consommation énergétique aux Etats-Unis et alors que les investisseurs tentaient de soupeser l'impact de la situation géopolitique au Moyen-Orient.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre lâchait 15 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'échanger à 106,27 dollars.

"Le marché est tiré vers le bas (ce matin) par le chiffre beaucoup plus faible que prévu des commandes de biens durables aux Etats-Unis", a remarqué Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Selon le département du Commerce, ces commandes ont lourdement chuté en juillet dans le pays, fondant de 7,3% par rapport à juin.

Elles mettent ainsi fin à trois mois consécutifs de hausse et enregistrent leur plus fort recul depuis près d'un an.

"Cet indicateur pousse les investisseurs à s'interroger sur la vigueur de la reprise économique américaine" et par ricochet, de la demande de brut dans le pays, selon M. Larry. Aussi, après une forte progression des prix vendredi, "les courtiers en profitent pour effectuer quelques prises de bénéfices".

Mais parallèlement, les acteurs du marché "tentent d'évaluer les risques que pourrait faire peser sur l'approvisionnement en pétrole brut une intervention contre le régime d'Assad en Syrie", a souligné Phil Flynn de Price Futures Group.

"Des rumeurs sur le déploiement de navires militaires américains dans la région en réaction" au massacre présumé aux armes chimiques "ont incité des investisseurs à parier à la hausse dimanche soir" dans les échanges électroniques, a-t-il remarqué.

La Syrie n'est pas un grand producteur de brut en soi, mais les acteurs du marché craignent une escalade du conflit et un risque d'embrasement plus général de la région.

Toutefois, "le marché a déjà pris en compte une situation géopolitique à haut risque" au Moyen-Orient ces dernières semaines en raison de la montée des tensions en Egypte ou avec l'Iran, a ajouté M. Flynn.

afp/rp



(AWP / 26.08.2013 15h35)


Commenter Le brut en baisse à New York après un indicateur américain décevant

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite