Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse après un indicateur décevant sur l'immobilier

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le cours du pétrole new-yorkais a terminé en hausse vendredi, certains investisseurs pariant, après la diffusion d'un indicateur décevant sur l'immobilier des États-Unis, sur un report du ralentissement des mesures de soutien de la banque centrale américaine à l'économie.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 1,39 dollar à 106,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 111,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,14 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

"Étonnamment, le marché (du WTI) s'est renforcé après la publication d'un chiffre décevant sur l'immobilier américain" en début de séance, a remarqué Bart Melek de TD Securities. "Mais cela illustre de nouveau le fait que le marché évolue énormément au gré des spéculations sur la Fed."

Les ventes de maisons individuelles neuves ont de fait connu une brusque chute en juillet, de 13,4% par rapport au mois de juin, essuyant leur plus fort recul depuis plus de trois ans, selon des chiffres publiés par le département du Commerce à Washington.

Or, le rétablissement du secteur de l'immobilier est considéré comme essentiel pour une véritable reprise aux États-Unis.

"Si l'économie n'est pas considérée comme suffisamment solide, alors la Fed va peut-être ne pas se montrer aussi agressive qu'anticipé" et "retarder le ralentissement de ses mesures de soutien à après septembre", a remarqué M. Melek.

La Fed injecte chaque mois 85 milliards de dollars dans le système financier américain pour soutenir une reprise encore fragile, des injections qui ont notamment pour effet de favoriser les investissements dans les actifs jugés risqués comme les matières premières.

Parallèlement, selon M. Melek, le marché "mise sur un regain de demande de la part de la Chine", deuxième consommateur mondial d'or noir, "après la diffusion cette semaine de plusieurs signes positifs comme le rebond de son activité manufacturière en août".

D'autres signaux de bon augure pour la croissance européenne et donc la demande énergétique dans la région, ont participé à la progression des cours du pétrole.

L'Allemagne, première puissance économique de la zone euro, a notamment fait état d'un excédent public de 0,6% du Produit intérieur brut (PIB) au premier semestre de cette année à la faveur d'une conjoncture porteuse.

Parallèlement l'économie britannique a connu une croissance de 0,7% au deuxième trimestre, une accélération plus importante que ce qui avait été estimé initialement.

Les prix du brut new-yorkais ont aussi profité, selon Tim Evans de Citi, de la forte progression des cours de l'essence après l'annonce d'un incident à la raffinerie d'Irving Oil à Saint John au Canada, "d'où est habituellement importé beaucoup d'essence pour le nord-est des États-Unis".

afp/rp



(AWP / 26.08.2013 06h21)


Commenter Le brut progresse après un indicateur décevant sur l'immobilier


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite