Menu
RSS
A+ A A-

Le brut freine sa hausse, marché prudent face à la Libye et au Japon

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole freinaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent sur fond de crise nucléaire persistante au Japon et après le vote du Conseil de sécurité de l'ONU autorisant le recours à la force contre les forces pro-Kadhafi en Libye.

Vers 11h25 GMT (12h25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 115,75 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 85 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril prenait 1,10 dollar, à 102,52 dollars.

La Libye a fermé son espace aérien à tout trafic jusqu'à nouvel ordre, a annoncé vendredi l'agence européenne du contrôle aérien, Eurocontrol.

Cette décision intervient après le vote d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU autorisant la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

"La communauté internationale a finalement accédé à la demande" de certains membres du Conseil de sécurité de l'ONU, notait Tamas Varga, analyste chez PVM.

Les dommages sur les infrastructures pétrolières du pays que risqueraient de causer une escalade de la violence et une intervention internationale "soutiennent naturellement les cours du pétrole", expliquait l'analyste.

La résolution autorise "toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils et imposer un cessez-le-feu à l'armée libyenne. Elle prévoit aussi une zone d'exclusion aérienne mais précise qu'il n'est pas question d'occupation militaire.

D'éventuels dommages compromettraient particulièrement un retour rapide à la normale de la production libyenne, alors que selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE), la production de brut du pays est quasiment au point mort en raison des combats dans le pays.

De plus, une éventuelle intervention militaire internationale "pourrait déclencher une escalade de la violence" dans le reste du monde arabe, également secoué par des mouvements de contestation, risquant ainsi d'entraver la production et l'exportation d'or noir dans la région.

Par ailleurs, l'évolution de la situation à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima continuait de préoccuper les investisseurs, alors que les autorités nippones peinent toujours à refroidir des réacteurs sévèrement endommagés par le séisme et le tsunami dévastateurs qui ont touché le nord-est de l'archipel le 11 mars.

Une partie de la production nucléaire japonaise est ainsi toujours à l'arrêt et devrait le rester dans un futur proche, "ce qui implique que les besoins énergétiques du Japon doivent être de plus en plus couverts par l'utilisation d'énergies fossiles, comme le pétrole, le charbon et le gaz", observaient les analystes de Commerzbank.

Les cours du brut devraient ainsi rester volatils tant que reste incertaine la situation au Japon, prévenaient les analystes.

cha

(AWP/18 mars 2011 12h56)

Commenter Le brut freine sa hausse, marché prudent face à la Libye et au Japon


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite