Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, soutenu par la Chine et l'Europe

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le cours du pétrole new-yorkais a fini en nette hausse jeudi, soutenu par des indicateurs chinois et européens encourageants pour la consommation énergétique dans ces régions très gourmandes en or noir.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 1,18 dollar à 105,03 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 109,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 9 cents par rapport à la clôture de mercredi.

"Les bons indicateurs sur l'activité chinoise et européenne ont vraiment dominé la journée", estime Bart Melek de TD Securities.

Avec les Etats-Unis, l'Union européenne et la Chine sont en effet les principales zones consommatrices d'or noir sur la planète.

Or la Chine a vu sa production manufacturière rebondir légèrement en août, marquant une stabilisation après des mois de très fort ralentissement, selon la banque HSBC.

Parallèlement, en zone euro, l'activité privée a progressé plus vite que prévu en août, avec un indice PMI s'installant à son plus haut niveau en plus de deux ans.

Ce bond de l'activité privée est en grande partie lié aux performances de l'Allemagne, la première puissance économique de la région, où le PMI a affiché sa plus forte croissance depuis janvier.

Aux Etats-Unis, l'indice composite des indicateurs économiques américains a légèrement augmenté en juillet après s'être stabilisé le mois précédent, dépassant ainsi les attentes des analystes.

Face à ces indicateurs de bon augure pour la demande en énergie, le marché reléguait au second plan l'annonce d'une légère hausse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis.

"Ce chiffre reste à un niveau historiquement plutôt bas et n'assombrit pas les bonnes perspectives apportées par les autres indicateurs", a remarqué John Kilduff d'Again Capital.

Le marché "prenait aussi en compte l'effet des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis, qui ont subi une baisse" légèrement supérieure aux attentes, selon Bart Melek.

Le département américain de l'Energie (DoE) a fait état la veille de réserves de brut ayant diminué de 1,4 million de barils, à 359,1 millions, lors de la semaine achevée le 16 août, soit un peu plus que le recul de 1,3 million de barils anticipé par les experts. Les réserves d'essence ont de leur côté reculé de 4 millions de barils, signe d'une demande robuste alors que s'achève l'été, grande période de déplacements en voiture.

Des signes d'apaisement des tensions en Libye, où la production a chuté ces dernières semaines en raison de grèves sur des sites et terminaux pétroliers, ont toutefois limité la progression du baril de Brent - la Libye alimentant principalement le marché européen.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a en effet annoncé une levée partielle de l'état de force majeure au terminal pétrolier de Brega (est), où les exportations ont repris après plusieurs semaines de fermeture.

afp/rp



(AWP / 23.08.2013 06h20)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, soutenu par la Chine et l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite