Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, dans l'attente des stocks US et de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole s'affichaient en baisse mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché attentiste avant la communication hebdomadaire du niveau des réserves pétrolières aux États-Unis et la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 109,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 25 cents, à 104,86 dollars.

Les cours du brut sont toujours "sous pression à cause des craintes sur un resserrement (de la politique monétaire américaine) qui poussent aussi les bourses à la baisse et les taux d'intérêt des bons du Trésor à la hausse", indiquaient les analystes de Marex Spectron.

"Le Brent est toujours soutenu par les événements au Moyen-Orient (troubles politiques en Egypte, pays clé pour l'acheminement du brut, et baisse de la production libyenne en raison d'un conflit sur les installations pétrolières, NDLR), mais le principal facteur de mouvement sur les marchés sera les minutes de la Fed", ajoutaient-ils.

Le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed, dont la publication est prévue mercredi à 18H00 GMT, pourrait permettre aux investisseurs de mieux juger des intentions de la banque centrale américaine.

Car la Fed pourrait commencer à ralentir ses énormes injections de liquidités, à hauteur de 85 milliards de dollars par mois, dès septembre si elle considère que la reprise économique américaine est suffisamment solide.

La perspective d'une diminution de ces injections rend nerveux les marchés, qui ont largement profité de cette manne pour investir dans des actifs risqués, notamment le pétrole.

Par ailleurs, les investisseurs opérant sur le marché pétrolier attendaient la diffusion, mercredi à 14H30 GMT par le département américain de l'Énergie (DoE), du niveau des stocks de pétrole américains pour la semaine terminée le 16 août.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut auraient reculé de 1,3 million de barils, de même que celles d'essence, toujours surveillées même si la saison estivale des grands déplacements automobiles touche à sa fin.

Par contre, les stocks de produits distillés, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, auraient progressé de 800'000 barils.

Ces prévisions sont en ligne avec les chiffres de la fédération professionnelle API, qui a fait savoir mardi soir que les stocks de brut s'étaient contractés de 1,1 million de barils.

La semaine dernière, le DoE avait fait état d'un recul des stocks de brut (-2,8 millions de barils) et d'essence (-1,2 million de barils) et d'une avancée des réserves de produits distillés (+2 millions de barils).

afp/jq



(AWP / 21.08.2013 12h30)


Commenter En baisse, dans l'attente des stocks US et de la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite