Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sous les 106 dollars à New York, pénalisé par la Fed

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York reculait fortement mardi à l'ouverture, pénalisé par des craintes de plus en plus vives sur un ralentissement des mesures de relance de la banque centrale américaine (Fed) à la veille de la publication de ses minutes.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre lâchait 1,45 dollar à 105,65 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Ce ne sont pas des données économiques qui expliquent le repli actuel, c'est un sentiment négatif à l'approche de la publication des minutes de la Réserve fédérale demain (mercredi)", explique Matt Smith, de Schneider Electric.

"Un mouvement de panique s'accentue car un retrait des mesures de relance pourrait avoir un impact négatif qui se propagerait sur les marchés émergents", poursuit-il. Les pays à forte croissance, notamment en Asie, ont ainsi beaucoup bénéficié, indirectement, de l'injection par la Fed de 85 milliards de dollars par mois via des rachats d'actifs.

Or un ralentissement de l'économie de grands pays comme la Chine, deuxième consommateur d'or noir au monde, entraînerait une demande moindre en pétrole, donc une baisse du prix du baril.

Alors que des tensions se poursuivent au Moyen-Orient, dans des pays cruciaux pour la production de pétrole comme la Libye ou pour son acheminement comme l'Egypte, "les prix réagissent désormais moins aux menaces pour l'offre qu'aux potentielles menaces sur la demande", note Phil Flynn, de Prices Future Group.

"La hausse des taux obligataires fait fuir l'argent des marchés émergents pour le rapatrier aux Etats-Unis", observe-t-il, citant la Chine et l'Inde comme perdants collatéraux d'un éventuel ralentissement du programme de relance monétaire de la Fed.

Des responsables de l'institution ont prévenu ces derniers mois qu'ils pourraient mettre un frein dès septembre à ce programme, en soulignant toujours que cette décision dépendrait de la vigueur de l'économie.

A l'affût d'indices à ce sujet, les courtiers sont tous rivés sur la publication mercredi des minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) et seront attentifs à tout discours prononcé lors de la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole (Wyoming, centre des Etats-Unis) de jeudi à samedi.

afp/rp



(AWP / 20.08.2013 15h45)


Commenter Le brut sous les 106 dollars à New York, pénalisé par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite