Menu
RSS
A+ A A-

Le brut sous les 106 dollars à New York, pénalisé par la Fed

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole coté à New York reculait fortement mardi à l'ouverture, pénalisé par des craintes de plus en plus vives sur un ralentissement des mesures de relance de la banque centrale américaine (Fed) à la veille de la publication de ses minutes.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre lâchait 1,45 dollar à 105,65 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Ce ne sont pas des données économiques qui expliquent le repli actuel, c'est un sentiment négatif à l'approche de la publication des minutes de la Réserve fédérale demain (mercredi)", explique Matt Smith, de Schneider Electric.

"Un mouvement de panique s'accentue car un retrait des mesures de relance pourrait avoir un impact négatif qui se propagerait sur les marchés émergents", poursuit-il. Les pays à forte croissance, notamment en Asie, ont ainsi beaucoup bénéficié, indirectement, de l'injection par la Fed de 85 milliards de dollars par mois via des rachats d'actifs.

Or un ralentissement de l'économie de grands pays comme la Chine, deuxième consommateur d'or noir au monde, entraînerait une demande moindre en pétrole, donc une baisse du prix du baril.

Alors que des tensions se poursuivent au Moyen-Orient, dans des pays cruciaux pour la production de pétrole comme la Libye ou pour son acheminement comme l'Egypte, "les prix réagissent désormais moins aux menaces pour l'offre qu'aux potentielles menaces sur la demande", note Phil Flynn, de Prices Future Group.

"La hausse des taux obligataires fait fuir l'argent des marchés émergents pour le rapatrier aux Etats-Unis", observe-t-il, citant la Chine et l'Inde comme perdants collatéraux d'un éventuel ralentissement du programme de relance monétaire de la Fed.

Des responsables de l'institution ont prévenu ces derniers mois qu'ils pourraient mettre un frein dès septembre à ce programme, en soulignant toujours que cette décision dépendrait de la vigueur de l'économie.

A l'affût d'indices à ce sujet, les courtiers sont tous rivés sur la publication mercredi des minutes de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) et seront attentifs à tout discours prononcé lors de la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole (Wyoming, centre des Etats-Unis) de jeudi à samedi.

afp/rp



(AWP / 20.08.2013 15h45)


Commenter Le brut sous les 106 dollars à New York, pénalisé par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite