Menu
RSS
A+ A A-

Le brut bondit à New York, le baril revient à 101 dollars

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont bondi jeudi à plus de 100 dollars le baril à New York, dopés par de nouvelles violences dans le monde arabe et les opérations menées par les autorités japonaises pour éviter une catastrophe nucléaire.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 101,42 dollars, en hausse de 3,44 dollars par rapport à la clôture de la veille.

Les cours, qui avaient déjà repris 80 cents mercredi, ont désormais totalement effacé leur plongeon de mardi.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance mai a gagné 4,28 dollars à 114,90 dollars.

"Le marché scrute le Moyen-Orient, où la situation n'est pas résolue, et la Japon de très près", a constaté Jason Schenker, de Prestige Economics.

Mais "on n'observe pas vraiment de changement important dans la dynamique du marché qui explique vraiment l'évolution des cours. Après plusieurs jours de baisse pour les marchés financiers, (ce jeudi) est un jour de rebond", a-t-il relevé.

Wall Street évoluait ainsi en nette hausse jeudi en fin de séance, après trois jours d'affilée de recul. Les investisseurs sont notamment rassurés de voir les autorités japonaises s'activer pour tenter de refroidir les réacteurs de la centrale de Fukushima.

Le bilan du séisme et du tsunami qui a suivi vendredi dépasse désormais les 5000 morts.

"La demande (de pétrole) va beaucoup baisser, parce que l'activité va diminuer dans le pays. Donc l'effet est négatif à court terme pour les prix, mais à plus long terme, avec la reconstruction, cela aura l'effet inverse", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

En attendant d'évaluer plus précisément l'impact de la situation au Japon sur le marché pétrolier, les cours sont tirés vers le haut par "les révoltes au Moyen-Orient et les potentielles ruptures d'offre" qui en découlent, a ajouté l'analyste.

A Bahreïn, les autorités poursuivaient la répression de l'opposition, tirant sur des manifestants et arrêtant leurs chefs.

En Libye, les forces de Mouammar Kadhafi ont poursuivi ces derniers jours leur reconquête de l'Est libyen, au prix de combats meurtriers. Le dirigeant a affirmé qu'il allait attaquer dans la soirée la ville de Benghazi, bastion de la rébellion.

Le gouvernement par ailleurs a mis en garde contre toute opération militaire étrangère contre son territoire, menaçant de s'attaquer au trafic aérien et maritime civil et militaire en Méditerranée.

"Il serait faux d'estimer qu'une reprise du contrôle de Kadhafi sur le pays conduirait nécessairement à une restauration rapide de la production pétrolière", ont prévenu les analystes de JPMorgan.

"Convaincre les employés étrangers de retourner travailler ne sera pas aisé, et il sera donc techniquement difficile de relancer la production à pleine capacité avant un moment. Et même si la production peut reprendre sur le plan technique, est-ce qu'on aura des sanctions de l'ONU, ou un boycott du pétrole libyen?", se sont-ils interrogés.

Les marchés financiers ont aussi été stimulés jeudi par des indicateurs économiques positifs aux Etats-Unis.

Les inscriptions au chômage y ont baissé de 4% la semaine dernière, et l'indice d'activité manufacturière de la région de Philadelphie a montré une accélération en mars.

rp

(AWP/18 mars 2011 06h20)

Commenter Le brut bondit à New York, le baril revient à 101 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite