Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à Londres, soutenu par l'Égypte

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent bénéficiant des troubles en Egypte tandis que le WTI était pénalisé par la perspective d'une réduction imminente des mesures d'aide de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 110,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 25 cents, à 107,21 dollars.

"Les violences en Egypte, qui ont continué au cours du week-end, devraient soutenir les prix du pétrole" en début de semaine, estimaient les économistes de Commerzbank.

Depuis que l'armée a destitué et arrêté le président Morsi le 3 juillet, l'Égypte est plongée dans une crise politique, qui est devenue particulièrement violente la semaine dernière, avec la mort de plus de 800 personnes.

"Il est extrêmement improbable que les émeutes causent l'interruption de l'acheminement de pétrole par le canal de Suez et l'oléoduc Sumed, deux routes par lesquelles transitent jusqu'à 4,5 millions de baril de brut et de produits pétroliers chaque jour", mais "le risque que les troubles puissent (en) ralentir le transport justifie une prime de risque sur le prix du pétrole", expliquait-on chez Commerzbank.

L'Égypte n'exporte que très peu de pétrole mais dispose, en plus du canal de Suez, d'un important réseau d'oléoducs et se situe ainsi au coeur de l'acheminement du brut d'Afrique du Nord et de la région du Golfe.

Le Brent était également soutenu lundi par les troubles persistants en Libye sur les sites et les terminaux pétroliers.

Depuis plusieurs semaines, un groupe de gardes des installations pétrolières est en conflit ouvert avec le gouvernement, qui les accusent de vouloir détourner la production pétrolière à leur profit. Les autorités libyennes ont d'ailleurs menacé la semaine dernière de faire usage de la force contre ces gardes.

Ce conflit affecte la production libyenne, qui est tombée à 500'000 barils par jour (bpj) contre 1,5 million bpj auparavant. Fin juillet, la production était même descendue jusqu'à 330'000 bpj.

De son côté, le WTI était légèrement pénalisé par la perspective d'une diminution imminente des mesures de soutien de la Fed à l'économie américaine.

"Il semble que les investisseurs se soient décidés sur le fait que la Fed commencera à ralentir ses mesures d'aide le mois prochain et la seule inconnue est de combien sera ce ralentissement", jugeait ainsi Michael Hewson, chez CMC Markets.

Les opérateurs scruteront donc la publication des minutes de la dernière réunion de la Fed mercredi, espérant y trouver un indice sur le futur de la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed.

afp/cha



(AWP / 19.08.2013 12h31)


Commenter Le brut monte à Londres, soutenu par l'Égypte


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite