Menu
RSS

Le brut ouvre en hausse à New York, porté par la situation en Egypte

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole ouvrait en hausse jeudi à New York, soutenu par la situation inquiétante en Egypte mais légèrement contenu en raison des anticipations des investisseurs sur un retrait progressif des mesures de soutien de la banque centrale américaine.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre augmentait de 76 cents à 107,62 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du brut ont été alimentés par une résurgence des "craintes sur la situation en Egypte, qui pourrait devenir hors de contrôle", estime Phil Flynn de Prices Futures Group.

Mercredi, des violences entre les autorités et les partisans du président déchu Mohamed Morsi ont gagné l'ensemble de l'Egypte faisant au moins 525 morts, selon un bilan officiel, et l'état d'urgence a été déclaré pour un mois. L'Egypte est un pays de transit important pour l'acheminement du pétrole.

Selon Phil Flynn, cette tension s'ajoute à celle provenant de Libye où "les troubles ont fait baisser la production libyenne à son niveau le plus bas depuis la guerre civile de 2011".

Mais cette hausse liée aux tensions internationales a été freinée par la chute inattendue aux Etats-Unis des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage. Celles-ci sont retombées à leur niveau le plus bas en six ans, à 320'000 pour la semaine close le 10 août.

Or, a expliqué John Kilduff, de Again Capital, ce signe "incroyablement fort" de bonne santé de l'économie américaine accroît la probabilité que la banque centrale américaine (Fed) limite bientôt ses mesures de soutien à la croissance. Le niveau du chômage est en effet un des principaux critères qu'elle retient pour calibrer sa politique monétaire.

Et les mesures de relance de la Fed ont tendance à favoriser les investissements dans les actifs jugés risqués, comme les matières premières.

"C'est ce qui explique un certain ralentissement après la hausse", a souligné John Kilduff.

afp/rp



(AWP / 15.08.2013 15h46)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, porté par la situation en Egypte

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite