Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en hausse, marché volatil suspendu à la situation au Japon

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole grimpaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché volatil toujours suspendu à l'évolution de la crise nucléaire japonaise et attentif aux tensions persistantes au Moyen-Orient après un regain de violences à Bahreïn.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 112,45 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,85 dollar par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 1,53 dollar, à 99,51 dollars.

Les cours du baril se ressaisissaient après avoir reculé sensiblement dans les échanges asiatiques.

Le marché, nerveux, "continue d'être dominé par les événements au Japon d'une part et les tensions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient d'autre part", relevait David Hart, de Westhouse Securities.

Les opérateurs continuent ainsi de surveiller la situation au Japon, en proie à une grave crise nucléaire après le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord-est du pays vendredi, une catastrophe qui devrait affecter la demande pétrolière de l'archipel, troisième consommateur de brut dans le monde.

Des hélicoptères sont parvenus à déverser jeudi plusieurs tonnes d'eau de mer sur les réacteurs les plus endommagés de la centrale de Fukushima, et des camions à eau ont pu être mis en service, malgré le niveau toujours élevé des radiations.

"Avec la crise japonaise, nous entrons dans une ère de risques systémiques: les marchés d'actifs peuvent subir des fluctuations extrêmes, pas nécessairement justifiées par les fondamentaux de ces marchés. Les mouvements de prix commencent déjà à être erratiques", notait Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix.

Si la fermeture de raffineries du Japon et le ralentissement économique du pays à la suite de séisme devraient réduire à court terme la consommation nippone de brut, le pays devrait avoir recours à des énergies alternatives pour compenser l'interruption d'une partie de son parc nucléaire, ce qui devrait soutenir à moyen terme ses importations de pétrole et de gaz.

"Alors que le désastre japonais empire de jour en jour, l'escalade de la violence en Libye, où le colonel Kadhafi a repris la main contre les insurgés, et l'usage de troupes de pays du Golfe à Bahreïn ont un gros impact et tirent les prix du pétrole vers le haut", ajoutait David Hart.

"Même si le gouvernement de Kadhafi reprend le contrôle des régions riches en champs pétrolifères et des infrastructures d'exportation, les sites pétroliers sont en partie détruits, et de plus, des sanctions (internationales) sont à attendre", ce qui pourrait empêcher tout retour rapide de la production libyenne de brut sur le marché, soulignaient les experts de Commerzbank.

Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la production de pétrole de la Libye, habituellement de 1,6 million de barils par jour, est presque à l'arrêt ces derniers jours, en raison des combats.

A Bahreïn, la répression de la contestation s'est accentuée jeudi, après l'intervention en début de semaine de troupes de pays du Golfe, l'instauration de l'état d'urgence et l'assaut des forces de l'ordre bahreïnies contre des manifestants chiites mercredi dans le centre de Manama.

fah

(AWP/17 mars 2011 12h38)

Commenter Le brut en hausse, marché volatil suspendu à la situation au Japon


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite