Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite dans un marché peu actif

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole hésitaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché peu actif et attentiste au début d'une semaine riche en indicateurs sur l'évolution de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,38 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 12 cents, à 105,85 USD.

"Les prix du brut sont restés presque statiques (lundi), avec toutefois un biais négatif après la déception sur la croissance japonaise", commentait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La croissance du Japon a ralenti au deuxième trimestre, avec une hausse de 0,6% sur le trimestre précédent, en raison d'une activité moins intense dans l'immobilier, selon les chiffres officiels publiés lundi.

Les cours du pétrole pâtissaient également d'une hausse du dollar, les investisseurs pariant sur l'appréciation du billet vert à l'orée d'une semaine riche en indicateurs économiques aux États-Unis.

La hausse de la devise américaine rend les achats d'actifs libellés en dollar, tel que le pétrole, plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, les indicateurs attendus tout au long de la semaine sur l'économie américaine permettront peut-être aux opérateurs de se faire une idée plus précise sur le début du ralentissement des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Si la reprise de l'économie américaine continue de se consolider, la Fed pourrait réduire ses injections mensuelles de liquidités, à hauteur de 85 milliards de dollars, dès septembre.

Or certains craignent que la reprise de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et donc sa consommation énergétique, pâtisse de cette diminution des mesures d'aide de la Fed.

De son côté, le Brent était légèrement soutenu par une baisse de l'offre en provenance du Moyen-Orient mais son potentiel à la hausse était "limité par l'appréciation du dollar et le fait que beaucoup d'opérateurs de marché ont déjà intégré ces interruptions de production", expliquait Kash Kamal, analyste chez Sucden.

afp/jh



(AWP / 12.08.2013 18h43)


Commenter Le brut hésite dans un marché peu actif


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite