Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché frileux

prix-du-petrole New York New York : Le cours du pétrole coté à New York s'affichait en baisse à l'ouverture lundi, pâtissant d'une perte d'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, comme les matières premières, et d'un regain de vigueur du dollar.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre lâchait 71 cents, à 105,26 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le recul du prix du baril "est la conséquence d'un marché moins enclin au risque, comme le montre la tendance à la baisse sur le marché actions" dans les échanges électroniques précédent l'ouverture officielle de la Bourse de New York, a remarqué Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

En l'absence d'autres éléments fondamentaux sur le marché de l'énergie, les investisseurs se montrent en effet sensibles au regain de spéculations sur un possible ralentissement dès septembre de l'aide apportée par la banque centrale américaine (Fed) afin de stimuler la croissance , selon l'analyste.

Certains craignent que la reprise de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et donc sa consommation énergétique, en pâtisse.

Par ailleurs, la perspective d'une réduction par la Fed de ses injections mensuelles de liquidités sur les marchés financiers, à hauteur de 85 milliards de dollars, fait remonter le dollar car cette mesure a tendance à diluer la valeur du billet vert

Or, l'appréciation de la devise américaine rend les achats d'actifs libellés en dollar plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre facteur pesant sur le prix du baril de WTI selon Matt Smith de Schneider Electric: "Le chiffre sur la croissance du Japon pèse en ce début du semaine sur l'état d'esprit des investisseurs".

La croissance de la troisième puissance économique mondiale a en effet ralenti entre avril et juin, à 0,6% en rythme trimestriel, en raison d'une activité moins intense dans l'immobilier, faisant craindre un ralentissement de la demande de brut dans ce pays.

Toutefois, a ajouté M. Smith, le recul des prix est limité par "des inquiétudes sur l'approvisionnement en Libye, important producteur de brut, "alors que l plus important terminal pétrolier du pays a de nouveau été fermé".

afp/rp



(AWP / 12.08.2013 15h35)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York dans un marché frileux


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite