Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, l'abondance d'offre pèse

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole approfondissaient leurs pertes jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par une augmentation des exportations depuis la mer du Nord et un apaisement des tensions géopolitiques.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 106,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,18 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,60 dollar, à 102,77 dollars.

"D'une façon quelque peu perverse, les prix du pétrole ont reculé malgré l'amélioration des données économiques chinoises, ce qui peut être en partie expliqué par une augmentation des exportations à partir de la mer du Nord", estimait Michael Hewson, chez CMC Markets.

Il est en effet prévu que la production de pétrole en mer du Nord augmente progressivement après la période estivale de maintenance, ce qui augure d'un marché pétrolier bien approvisionné.

Dans la même veine, l'apaisement des tensions géopolitiques au Moyen-Orient pesait sur les cours du brut, soulignaient les experts du courtier Marex Spectron.

Le nouveau président iranien, Hassan Rohani, a déclaré mardi être prêt à reprendre les négociations "sans perte de temps" avec les grandes puissances pour résoudre la crise du nucléaire.

Si les discussions reprenaient, cela permettrait de lever plus rapidement les sanctions économiques (dont un embargo sur les exportations de pétrole) imposées par les pays occidentaux, qui soupçonnent l'Iran de vouloir obtenir l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil.

De plus, "les autorités du Yémen ont également aidé à alléger les tensions géopolitiques en affirmant (mercredi) avoir mis en échec un plan d'Al-Qaïda de s'emparer de seize installations pétrolières majeures dans le pays", rappelait Andrey Kryuchenkov, chez VTB Capital.

Avant de battre en retraite, les cours du brut s'étaient affichés en hausse lors des échanges électroniques en Asie, grâce à des statistiques économiques chinoises meilleures que prévu.

La Chine, deuxième consommateur mondial d'or noir, a importé 6,5 millions de barils par jour en juillet, ont annoncé jeudi les douanes chinoises. C'est "14% de plus que le mois précédent et un nouveau record", calculaient les économistes de Commerzbank.

Toutefois, cette forte hausse des importations pétrolières chinoises était plus due à une nécessité de reconstituer les stocks qu'à la demande elle-même, tempérait-on chez Commerzbank.

Le marché pétrolier continuait enfin de digérer les statistiques pétrolières hebdomadaires américaines délivrées mercredi et montrant une baisse des stocks de brut dans le pays mais également une hausse de la production à son plus haut niveau depuis fin 1989.

De plus, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont légèrement augmenté la semaine dernière, ce qui est généralement interprété comme le signe d'un possible affaiblissement de la consommation énergétique du premier consommateur mondial d'or noir.

afp/rp



(AWP / 08.08.2013 18h35)


Commenter Le brut recule, l'abondance d'offre pèse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite