Menu
RSS

Le brut finit en hausse, tiraillé entre le Japon et le Moyen-Orient

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont progressé mercredi à New York alors que les tensions persistaient au Moyen-Orient, un rebond toutefois limité par les craintes pour le Japon.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 97,98 dollars, en hausse de 80 cents par rapport à la clôture de mardi.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a gagné 2,10 dollars à 110,62 dollars.

C'est un petit rebond par rapport aux pertes enregistrées la veille -- le baril avait perdu environ 4 dollars -- et alors même que le prix a pris jusqu'à plus de 2 dollars en séance.

"Il y a deux facteurs dominants, avec le Japon et la contestation latente au Moyen-Orient", a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

Dans un premier temps, les prix ont été poussés à la hausse par les violentes manifestations à Bahreïn.

Les forces de l'ordre bahreïnies ont pris mercredi le contrôle du centre de la capitale, Manama, après un assaut contre des manifestants chiites qui a fait cinq morts.

"Cela fait vraiment peur au marché à cause de la proximité de Bahreïn avec l'Arabie Saoudite, et l'intervention de troupes saoudiennes. Les investisseurs craignent l'éventualité d'une contagion des troubles à l'Arabie Saoudite directement dans les régions clés pour la production de pétrole", a indiqué Matt Smith.

L'Arabie Saoudite est l'un des plus gros producteurs de brut dans le monde, le premier au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Mais la progression du baril a été freinée par l'inquiétude grandissante de voir la catastrophe nucléaire se concrétiser au Japon.

Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger s'est de nouveau dit très préoccupé mercredi par la situation dans le centrale nucléaire japonaise de Fukushima, parlant de "véritable catastrophe" et réaffirmant que la situation n'était plus sous contrôle.

Les craintes de voir chuter la demande en pétrole brut du Japon, troisième importateur mondial, après les séisme et tsunami dévastateurs de vendredi et la crise nucléaire qui en découle, pèsent très lourdement sur les cours de l'or noir.

"Le marché oscille, se concentrant alternativement sur les risques pour la demande et les risques pour l'offre, et cela crée de la volatilité", a observé Phil Flynn.

Pour les analystes de Commerzbank, "la situation toujours incertaine au Moyen-Orient et une demande plus forte de pétrole de la part du Japon pour l'électricité jouent contre une chute plus importante des prix".

Certains analystes estiment en effet que la fermeture des raffineries, les opérations de secours, puis de reconstruction, ainsi que les énormes problèmes dans les centrales nucléaires vont nécessiter de faire appel à des énergies alternatives, dont le pétrole.

"Mais combien de temps faudra-t-il pour que des villes qui ont été rayées de la carte retrouvent un besoin normal en électricité, pour que les usines rouvrent? Jusqu'à ce que la situation nucléaire soit sous contrôle on ne peut pas chiffrer quand la demande va augmenter", a toutefois estimé Phil Flynn.

Dans ce contexte incertain, les indicateurs économiques du jour et les statistiques hebdomadaires du département de l'Energie sur l'état des stocks aux Etats-Unis sont passés au second plan, a noté Matt Smith.

La semaine a été marquée par une chute des stocks de produits raffinés, de 4,2 millions de barils pour l'essence et de 2,6 millions de barils pour les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage). Les réserves de brut ont elles, sans grande surprise, augmenté de 1,7 million de barils.

rp

(AWP/17 mars 2011 06h20)

Commenter Le brut finit en hausse, tiraillé entre le Japon et le Moyen-Orient

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite