Menu
RSS
A+ A A-

Les prix du brut poursuivent leur rebond dans un marché volatil

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole poursuivaient leur rebond mercredi en fin d'échanges européens, après le plongeon de la veille, dans un marché volatil tiraillé entre les inquiétudes concernant le Japon, confronté à une grave crise nucléaire, et les tensions persistantes au Moyen-Orient.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 110,85 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,33 dollars par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 89 cents, à 98,06 dollars.

Les cours du baril se ressaisissaient, mais n'effaçaient qu'une partie de leurs lourdes pertes de la veille, dans un marché toujours suspendu aux suites des explosions dans la centrale nucléaire japonaise de Fukushima 1.

Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger s'est de nouveau dit très préoccupé mercredi par la situation de la centrale, qu'il a jugée "hors de contrôle", parlant de "véritable catastrophe".

Les cours du baril avaient chuté mardi de 5,15 dollars à Londres et de plus de 4 dollars à New York, le marché redoutant que la crise nucléaire au Japon ne compromette le redressement du pays après le séisme et le tsunami dévastateurs qui ont frappé l'archipel, troisième consommateur mondial de brut.

Cependant, "alors que la fermeture de raffineries suite au séisme devrait réduire la demande nippone de brut, l'interruption prolongée de ses centrales nucléaire aura l'effet inverse, en soutenant les énergies alternatives, dont les hydrocarbures", assurait mercredi une note du centre d'études CGES.

La diminution de la consommation pétrolière japonaise à court terme "devrait rapidement s'effacer sur les marchés, à mesure que des centrales thermiques redémarreront et que l'activité économique sera relancée: la reconstruction sera très énergivore", confirmait Amrita Sen, de Barclays Capital.

A cet égard, "la récente baisse des cours est exagérée", selon elle.

Le plongeon des prix du baril "s'est effectué dans des volumes d'échanges relativement bas" et leur rebond s'est amorcé "à la faveur d'achats à bon compte", soulignait de son côté Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

D'autant qu'"il reste trop d'incertitudes et de risques potentiels de perturbations sur l'offre pétrolière; les opérateurs restent très nerveux et surveillent les soulèvements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient", ajoutait-il.

Ainsi, à Bahreïn, royaume voisin de l'Arabie saoudite, des forces de police ont violemment délogé des manifestants, en majorité chiites, de la capitale, Manama, faisant au moins trois tués, deux jours après l'arrivée de forces du Conseil de coopération du Golfe destinées à réprimer la contestation.

En Libye, les troupes du colonel Kadhafi poursuivaient leurs assauts contre les insurgés dans l'est du pays.

Dans ce contexte, les opérateurs n'ont accordé qu'une attention limitée aux chiffres du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état pour la semaine dernière d'une chute plus forte que prévu des stocks de produits raffinés aux Etats-Unis, témoignant d'un raffermissement de la demande.

Les réserves d'essence ont ainsi reculé de 4,2 millions de barils, une chute plus de deux fois supérieure à la baisse attendue par les analystes, tandis que les stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 2,6 millions de barils.

rp

(AWP/16 mars 2011 18h40)

Commenter Les prix du brut poursuivent leur rebond dans un marché volatil


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite