Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, le marché digère les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole fléchissaient mercredi en fin d'échanges européens, alors que les investisseurs digéraient les données hebdomadaires sur les stocks et la production de brut aux États-Unis, le premier consommateur mondial d'or noir.

 


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 49 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 36 cents, à 104,94 dollars.

Les prix du brut n'ont pas été soutenu par un recul des stocks américains de pétrole car cette baisse était largement anticipée et que la production américaine d'or noir est au plus haut depuis fin 1989, jugeait Brenda Kelly, chez IG.

Selon les chiffres dévoilés mercredi par le département américain à l'Energie (DoE), les stocks de pétrole dans le pays ont reculé de 1,3 million de barils, exactement ce qu'avaient prévu les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Par contre, les réserves d'essence, très surveillées en pleine saison des grands déplacements automobiles, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de respectivement 100'000 et 500'000 barils, déjouant les prévisions des analystes.

Par ailleurs, le rapport du DoE montre que les États-Unis ont produit quelque 7,560 millions de barils par jour la semaine dernière, un niveau record depuis fin décembre 1989, lorsque 7,565 millions de barils par jour avaient été extraits.

Grâce à l'exploitation des ressources pétrolières non conventionnelles, les États-Unis importent de moins en moins de brut, ce qui pèse sur le marché pétrolier.

Les cours du brut étaient également affectés par les commentaires de responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) alors que les marchés s'interrogent avec fébrilité sur le futur de la politique monétaire ultra-accommodante de la banque centrale.

Des propos de deux membres de la Fed mardi ont appuyé l'idée d'une réduction dès septembre des rachats d'actifs de la banque centrale, actuellement à hauteur de 85 milliards de dollars par mois.

Or cette aide a tendance à stimuler les investissements dans les actifs les plus risqués, comme les matières premières.

afp/rp



(AWP / 07.08.2013 18h31)


Commenter Le brut recule, le marché digère les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite