Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse, gêné par la reprise de la production libyenne

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient en baisse lundi en fin d'échanges européens, fragilisés par la reprise de la production de brut en Libye et toujours affectés par l'évolution mitigée du marché de l'emploi en juillet aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,78 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 9 cents, à 106,86 USD.

"Les prix du brut ont été plutôt en baisse (lundi) malgré des données meilleures qu'attendu en zone euro", remarquait Michael Hewson, chez CMC Markets.

Deux indicateurs meilleurs que prévu en zone euro auraient en effet pu rassurer les investisseurs sur la demande européenne: l'indice d'activité PMI composite s'est établi à 50,5 points en juillet, à son plus haut niveau en près de deux ans, et les ventes de détail ont reculé moins qu'attendu, de 0,5% en juin.

Mais "la réouverture d'un terminal (pétrolier) libyen a pesé sur les prix du Brent", expliquait M. Hewson.

Le ministre libyen du Pétrole, Abdelbari al-Aroussi, a annoncé lundi la reprise de la production dans les différents sites d'exploitation de l'ouest du pays, qui avaient été fermés en raison d'un mouvement de contestation.

La production libyenne, qui était tombée à 330'000 barils par jour fin juillet, s'est ainsi redressée à 700'000 barils par jour (b/j) et devrait augmenter de 100'000 b:j dans les prochains jours - encore loin des 1,6 million de barils par jour pompés avant le conflit il a près de deux ans.

Par ailleurs, le marché peinait toujours à digérer le rapport mitigé sur l'emploi et le chômage aux États-Unis publié vendredi.

Outre une révision à la baisse des embauches pour les mois de mai et de juin, les États-Unis ont affiché un rythme de créations d'emplois inférieur aux attentes dans le pays en juillet, avec 162'000 embauches nettes seulement contre 175'000 prévues.

De plus, "le nombre d'heures de travail par semaine et le salaire à l'heure ont chuté, ce qui indique un ralentissement des rémunérations et exclut potentiellement une augmentation de la demande de pétrole", détaillait-on chez Commerzbank.

Très attentivement suivie par les analystes, l'évolution de la demande de brut des États-Unis influence grandement les prix du pétrole puisque la première économie mondiale absorbe un cinquième de la production mondiale d'or noir.

afp/jh



(AWP / 05.08.2013 18h39)


Commenter Le brut baisse, gêné par la reprise de la production libyenne


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

lundi 15 janvier 2018 à 17:32

Les prix des carburants ont poursuivi leur hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué leur progression la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 15 janvier 2018 à 15:33

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York ouvrait en légère hausse lundi, soutenu par la baisse du dollar et...

lundi 15 janvier 2018 à 13:01

Total verse près de 2 mds USD à Petrobras pour se renforcer …

Paris: Le géant pétrolier Total a indiqué lundi avoir versé près de 2 milliards de dollars (1,6 million d'euros) à Petrobras dans...

lundi 15 janvier 2018 à 12:14

Le pétrole stable, le marché hésite après de récents sommets

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs récents sommets alors que plusieurs...

lundi 15 janvier 2018 à 11:34

Chine: la catastrophe écologique menace après le naufrage d…

Pékin: Le mastodonte gît au fond de l'eau, mais en surface la mer a continué à brûler: le naufrage du pétrolier iranien...

lundi 15 janvier 2018 à 06:41

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi matin en Asie, des analystes se montrant plus optimistes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite