Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York alors que la production rebondit en Libye

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en baisse à l'ouverture lundi, fragilisés par les perspectives d'un rebond de la production de brut en Libye et des données économiques mitigées.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 1,16 cents, à 105,78 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs "réagissent à de nouvelles informations en provenance de Libye où le ministre du Pétrole a indiqué que la production allait rebondir", a souligné John Kilduff d'Again Capital.

La semaine dernière, le gouvernement de Tripoli avait annoncé une chute de 70% de ses exportations de brut en raison de la fermeture des principaux terminaux pétroliers du pays lors de mouvements de protestation, à 330'000 barils par jour.

Mais les responsables libyens ont estimé lundi que la situation s'était améliorée et que la production "représentait désormais 700'000 barils par jour et grimperait à 800'000 barils par jour d'ici la fin de la semaine", selon M. Kilduff.

Le marché soupèse par ailleurs "le discours d'inauguration du nouveau président d'Iran", important pays producteur de brut, selon Matt Smith de Schneider Electric.

Hassan Rohani a prêté serment dimanche devant le Parlement, affirmant à l'adresse des Occidentaux que la seule façon de communiquer avec son pays était le dialogue "sur un pied d'égalité" et non les sanctions économiques imposées au pays.

Les pays occidentaux et Israël accusent en effet Téhéran de chercher à fabriquer l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que dément catégoriquement la République islamique, et les négociations sur ce dossier entre les deux parties traînent depuis des années.

Des indicateurs macroéconomiques incitaient aussi à la prudence.

Le marché "a accueilli fraîchement les chiffres de l'emploi de vendredi" et cela continue de peser sur les cours lundi, a souligné M. Kilduff.

Les États-Unis ont en effet affiché un rythme de créations d'emplois inférieur aux attentes dans le pays en juillet, avec seulement 162'000 embauches nettes contre 175'000 prévues.

Et un indicateur de la zone euro n'était pas de nature à rassurer les investisseurs sur la situation économique de la zone euro, et donc sur sa consommation énergétique: les ventes de détail y ont reculé de 0,5% en juin après un bond de 1,1% le mois précédent.

afp/jh



(AWP / 05.08.2013 15h54)


Commenter Le brut en baisse à New York alors que la production rebondit en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite