Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse nettement, regain d'optimisme sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole accentuaient leur progression jeudi en fin d'échanges européens, portés par des indicateurs américains, européens et chinois jugés encourageants pour la demande mondiale de brut.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 109,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,59 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2,50 dollars à 107,53 dollars.

Les prix du brut sont montés en cours d'échanges européens à 109,45 dollars à Londres et 107,53 dollars à New York, leurs plus hauts niveaux depuis respectivement les 16 et 22 juillet.

"De bons indicateurs macroéconomiques américains et chinois ainsi qu'une nouvelle baisse des stocks de brut au terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) ont permis aux prix du pétrole d'engranger des gains importants" mercredi puis jeudi, commentaient les analystes de Commerzbank.

En effet, le produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a progressé plus que prévu au deuxième trimestre, la croissance du pays s'établissant à 1,7% sur un an contre une hausse attendue de 1,1% seulement.

Sur le marché très surveillé de l'emploi américain, l'enquête mensuelle de la société de services informatiques ADP a montré mercredi une progression plus nette qu'attendue des embauches en juillet dans le secteur privé, et jeudi une baisse surprise des nouvelles inscriptions aux allocations chômage lors de la semaine achevée le 27 juillet.

Des indicateurs manufacturiers encourageants publié jeudi soutenaient les cours des deux côtés de l'océan Atlantique, notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

En juillet, le secteur manufacturier en zone euro a renoué avec la croissance, tandis que l'activité des industries manufacturières aux États-Unis a accéléré plus que prévu.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a par ailleurs réitéré mercredi son intention de poursuivre en l'état sa politique de soutien à l'économie.

Les mesures de soutien de la Fed, qui passent notamment par des injections massives de liquidités dans le système financier américain (à hauteur de 85 milliards de dollars par mois), ont pour effet de stimuler les investissements dans les actifs les plus risqués, comme les matières premières, ainsi que de diluer la valeur du dollar.

La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre source de soutien pour les cours, la production manufacturière en Chine a enregistré une progression surprise en juillet par rapport à juin, selon l'indice PMI des directeurs d'achats officiel.

En outre, si les stocks de brut et d'essence aux États-Unis ont enregistré la semaine dernière une hausse inattendue, les stocks de brut au terminal de Cushing sont tombés à leur plus bas niveau depuis avril 2012, relevait-on chez Commerzbank.

Ces stocks ont ainsi diminué de près de 10 millions de barils depuis janvier quand ils avaient atteint 51,7 millions de barils, un record depuis que le début du recensement des ces stocks en 2004.

afp/rp



(AWP / 01.08.2013 18h31)


Commenter Le brut progresse nettement, regain d'optimisme sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite