Menu
RSS
A+ A A-

Le brut porté à New York par de bons indicateurs américains

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole coté à New York poursuivaient leur envolée en début de séance jeudi, nourris par de bonnes données américaines et chinoises et des propos rassurants de la banque centrale américaine.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, qui avait déjà grimpé de 1,95 dollar mercredi, s'affichait en hausse de 2,11 dollars à 107,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché est en grande forme", a relevé Matt Smith de Schneider Electric.

Il a enregistré un regain de vigueur après la publication d'un net recul des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 27 juillet, "à leur plus bas niveau depuis janvier 2008", a souligné M. Smith.

Combiné à l'annonce mercredi d'une progression plus forte que prévu du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis au deuxième trimestre, à 1,7% sur un an, cet indicateur "laisse entrevoir de bons chiffres dans le rapport mensuel sur l'emploi américain" attendu vendredi et particulièrement surveillé par le marché, a ajouté l'analyste.

Mais les cours étaient déjà en hausse avant la diffusion de cet indicateur, grâce notamment "à la rhétorique très accommodante de la Fed" qui a réitéré mercredi son intention de poursuivre en l'état sa politique de soutien à l'économie, a noté M. Smith.

Les mesures de soutien de la Fed, qui passent notamment par des injections massives de liquidités dans le système financier américain (à hauteur de 85 milliards de dollars par mois), ont pour effet de stimuler les investissements dans les actifs les plus risqués, comme les matières premières, ainsi que de diluer la valeur du dollar.

La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre facteur de nature à stimuler la demande en énergie, et donc à faire monter les cours du brut: les autorités chinoises ont indiqué que la production manufacturière dans le pays, deuxième consommateur mondial de brut, avait légèrement progressé en juillet par rapport à juin, alors que les économistes tablaient sur une contraction.

"Le marché s'inquiète aussi de risques de perturbations de l'offre" après l'annonce d'une chute de 70% des exportations de pétrole en Libye en raison de sit-in et mouvements de protestation ayant provoqué la fermeture des principaux terminaux pétroliers du pays, a indiqué Phil Flynn, de Price Futures Group.

En outre, si les stocks de brut et d'essence aux États-Unis ont enregistré la semaine dernière une hausse inattendue, les stocks de brut au terminal de Cushing sont tombés à leur plus bas niveau depuis avril 2012.

Cette "chute des réserves à Cushing apporte aussi du soutien au marché", a indiqué M. Flynn.

afp/rp



(AWP / 01.08.2013 15h31)


Commenter Le brut porté à New York par de bons indicateurs américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite