Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, regain d'optimisme sur la demande mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient jeudi en cours d'échanges européens, portés par des indicateurs américains et chinois jugés encourageants pour la demande mondiale de brut.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,01 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,20 dollar, à 106,23 dollars.

"De bons indicateurs macroéconomiques américains et chinois ainsi qu'une nouvelle baisse des stocks de brut au terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) ont permis aux prix du pétrole d'engranger des gains importants" mercredi et jeudi, commentaient les analystes de Commerzbank.

En effet, le produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a progressé plus que prévu au deuxième trimestre, la croissance du pays s'établissant à 1,7% sur un an, contre une hausse attendue de 1,1% seulement.

Sur le marché très surveillé de l'emploi américain, l'enquête mensuelle de la société de services informatiques ADP a montré une progression plus nette qu'attendue des embauches en juillet dans le secteur privé.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a par ailleurs réitéré son intention de poursuivre en l'état sa politique de soutien à l'économie.

Les mesures de soutien de la Fed, qui passent notamment par des injections massives de liquidités dans le système financier américain (à hauteur de 85 milliards de dollars par mois), ont pour effet de stimuler les investissements dans les actifs les plus risqués, comme les matières premières, ainsi que de diluer la valeur du dollar.

La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Autre source de soutien pour les cours, la production manufacturière en Chine a enregistré une progression surprise en juillet par rapport à juin, selon l'indice PMI des directeurs d'achats officiel.

En outre, si les stocks de brut et d'essence aux États-Unis ont enregistré la semaine dernière une hausse inattendue, les stocks de brut au terminal de Cushing sont tombés à leur plus bas niveau depuis avril 2012, relevait-on chez Commerzbank.

Ces stocks ont ainsi diminué de près de 10 millions de barils depuis janvier quand ils avaient atteint 51,7 millions de barils, un record depuis que le début du recensement des ces stocks en 2004.

afp/rp



(AWP / 01.08.2013 12h30)


Commenter Le brut grimpe, regain d'optimisme sur la demande mondiale


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite