Menu
RSS

Le brut progresse, aidé par de bons indicateurs américains

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole progressaient mercredi en fin d'échanges européens, légèrement à Londres et plus nettement à New York portés par des indicateurs américains encourageants, dans un marché par ailleurs prudent avant la décision monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,18 dollar, à 104,26 dollars.

"Le WTI a progressé mercredi grâce (notamment) à une croissance meilleure qu'attendu aux États-Unis", commentait Ben Pullman, analyste chez CMC Markets.

Le Produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a progressé plus que prévu au deuxième trimestre, selon une première estimation publiée mercredi, sa croissance s'établissant à 1,7% en rythme annualisé contre 1,1% attendu par les analystes.

Ces chiffres étaient de nature à alimenter les espoirs de voir la demande de brut aux États-Unis, le plus gros pays consommateur au monde, se reprendre.

De plus, le secteur privé américain a enregistré en juillet 200'000 créations d'emplois nets, des chiffres de bon augure avant la publication du rapport officiel mensuel sur l'emploi et le chômage dans le pays, un indicateur majeur pour évaluer la santé de la première économie mondiale.

Mais la prudence restait de mise sur le marché, alors que l'attention des investisseurs se tournaient vers "les nouvelles macroéconomiques prévues jusqu'à la fin de la semaine, avec en particulier le communiqué de la Fed mercredi", mais aussi jeudi des indicateurs d'activité en Chine, aux États-Unis et dans la zone euro, commentait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

La Fed devait annoncer mercredi à 18H00 GMT, à l'issue d'une réunion de deux jours de son Comité de politique monétaire (FOMC), sa décision sur les taux d'intérêt, qui devraient rester inchangés, mais les investisseurs guetteront surtout tout commentaire sur la trajectoire des taux et les perspectives de l'économie américaine.

La Fed devrait dans l'immédiat poursuivre en l'état son soutien exceptionnel à la reprise mais la vigueur de l'expansion économique alimentera sans nul doute le débat sur le calendrier d'une prochaine réduction des injections de liquidités dans le système financier, actuellement à hauteur de 85 milliards de dollars par mois.

Sur le plan des fondamentaux du marché (offre et demande), les opérateurs faisaient peu de cas de la hausse inattendue des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 26 juillet.

Selon les chiffres du Département de l'Énergie (DoE) diffusés mercredi, les réserves de brut se sont étoffées de 400'000 barils, après avoir dégringolé de quelque 30 millions de barils sur les quatre semaines précédentes.

Les réserves d'essence ont également progressé de façon inattendue, grimpant de 800'000 barils, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont pour leur part connu une baisse surprise, diminuant de 500'000 barils.

La hausse des stocks de brut et d'essence, de nature à alimenter des inquiétudes sur la consommation américaine, était quelque peu éclipsée par la hausse de la demande sur les quatre dernières semaines.

"La demande reste robuste", avec une hausse de 3,7% par rapport à la même période un an auparavant, grâce notamment à une forte hausse de la demande d'essence et de produits distillés, soulignait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB.

afp/rp



(AWP / 31.07.2013 18h31)


Commenter Le brut progresse, aidé par de bons indicateurs américains

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite