Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite en attendant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en ordre dispersé mercredi en cours d'échanges européens, en baisse à Londres mais tentant de se reprendre à New York, dans un marché prudent avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 106,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 64 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 30 cents, à 103,38 dollars.

Le marché devrait rester "anxieux" alors que l'attention des investisseurs se tournaient vers "les nouvelles macroéconomiques prévues jusqu'à la fin de la semaine, avec en particulier le communiqué de la Fed mercredi", mais aussi jeudi des indicateurs d'activité en Chine, aux États-Unis et dans la zone euro, commentait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

La Fed devait annoncer mercredi à 18H00 GMT, à l'issue d'une réunion de deux jours de son Comité de politique monétaire (FOMC), sa décision sur les taux d'intérêt, qui devraient rester inchangés, mais les investisseurs guetteront surtout tout commentaire sur la trajectoire des taux et les perspectives de l'économie américaine.

La Fed devrait dans l'immédiat poursuivre en l'état son soutien exceptionnel à la reprise mais la vigueur de l'expansion économique alimentera sans nul doute le débat sur le calendrier d'une prochaine réduction des injections de liquidités dans le système financier, actuellement à hauteur de 85 milliards de dollars par mois.

La première estimation du Produit intérieur brut (PIB) américain du deuxième trimestre devaient également être publiés mercredi, et devraient montrer un ralentissement de la croissance au printemps aux États-Unis sous l'effet notamment de coupes budgétaires.

Sur le plan des fondamentaux du marché (offre et demande), les opérateurs attendaient la publication, également mercredi, des chiffres hebdomadaires des réserves d'or noir des États-Unis publiée par le Département américain de l'Énergie (DoE).

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état pour la semaine achevée le 26 juillet d'une baisse de 1,9 million de barils.

Le cas échéant, les stocks de brut enregistreraient ainsi leur cinquième semaine consécutive de repli, notaient les analystes de Commerzbank.

Les réserves d'essence devraient avoir baissé de 700.000 barils tandis que celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) se seraient étoffées de 600.000 barils.

Les stocks hebdomadaires de pétrole seront décortiqués par des opérateurs en quête d'indices sur la vigueur et les perspectives de la demande d'or noir du plus gros consommateur au monde.

afp/al



(AWP / 31.07.2013 12h56)


Commenter Le brut hésite en attendant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite