Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette baisse, miné par des prises de bénéfices

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont nettement reculé à New York mardi, pénalisés par des mouvements de ventes de fonds spéculatifs dans un marché prudent avant une décision de politique monétaire aux Etats-Unis et une salve d'indicateurs cette semaine.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a chuté de 1,47 dollar, à 103,08 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 106,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

"Après avoir bénéficié de positionnements record à la hausse jusqu'à la fin de la semaine dernière", le WTI souffre "de prises de bénéfices de la part des fonds spéculatifs" avant une semaine chargée en indicateurs de premier plan et une décision de politique monétaire aux Etats-Unis, a expliqué Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinions.

Avant un communiqué mercredi à la mi-journée de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'issue d'une réunion de deux jours de politique monétaire, les opérateurs guettaient la publication dans la matinée d'une estimation sur la croissance américaine pour le deuxième trimestre. Le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis est en outre attendu vendredi.

"Les fonds cessent de mettre de l'argent sur la table en attendant d'en savoir un peu plus sur la santé de l'économie américaine et sur la vigueur de sa reprise", a précisé M. Larry.

Le marché craint notamment de voir dans les chiffres du PIB des Etats-Unis des signes d'un ralentissement de l'économie américaine au printemps, a remarqué John Kilduff de Again Capital.

Cette perspective "rend les opérateurs nerveux" concernant les perspectives de demande en brut du premier consommateur de pétrole de la planète, alors que la deuxième économie mondiale, la Chine, inquiète également, et cela accentue "des mouvements de vente du WTI", a-t-il noté.

Quant à la Fed, les investisseurs tablent sur "un maintien de son taux d'intérêt directeur à des niveaux historiquement bas" et à la poursuite du "rachat de quelque 85 milliards de dollars d'actifs par mois" pour stimuler une économie américaine encore éloignée de ses objectifs de reprise, a avancé Bob Yawger de Mizuho Securities.

Ils scruteront en revanche avec davantage d'appréhension "tout signe susceptible d'indiquer qui sera le remplaçant" de Ben Bernanke, a-t-il ajouté, considérant pour acquis le départ du président de la Fed à la fin de son mandat en janvier prochain.

Du côté de l'offre, les opérateurs se préparaient également à la publication mercredi des chiffres hebdomadaires des réserves de pétrole aux Etats-Unis par le département de l'Energie américain (DoE), après un recul de quelque 30 millions de barils depuis fin juin.

Ils misaient, selon M. Larry, sur une nouvelle baisse des stocks.

Sur le front géopolitique, en dépit de la montée des tensions en Egypte, où se tenaient mardi de nouvelles manifestations de partisans du président déchu Mohamed Morsi pour réclamer son retour au pouvoir, "le marché reste à l'affût de nouvelles raisons de monter", a estimé M. Kilduff.

En effet, "des rumeurs sur une explosion survenue dans la nuit au Canal de Suez ont été démenties par les militaires égyptiens", a noté Phil Flynn, de Price Futures Group. Et le marché ne voit pas pour l'instant de nouveaux risques majeurs de perturbation de l'approvisionnement en brut dans la région.

afp/rp



(AWP / 31.07.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en nette baisse, miné par des prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite