Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York après les lourdes pertes de mardi

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole rebondissaient nettement mercredi à l'ouverture à New York, dans un marché tiraillé entre les inquiétudes pour la demande, après le séisme au Japon, et pour l'offre sur fond de tensions persistantes au Moyen-Orient.

Vers 13H15 GMT (14H15 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 98,45 dollars, en hausse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de la veille.

"Le marché tente de mettre en perspective ce qui se passe au Japon. Le rebond du marché boursier japonais semble doper un peu" le pétrole, a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

Les craintes de voir la demande en pétrole brut du Japon, troisième importateur mondial, chuter après le terrible séisme de vendredi et la crise nucléaire qui en a découlé ont fait chuter les cours de l'or noir mardi.

Le baril avait lâché environ 4 dollars à New York et plus de 5 dollars à Londres, à son plus bas niveau depuis trois semaines.

La catastrophe qui a ravagé le Japon a fait passer les tensions géopolitiques dans le monde arabe au second plan, mais le marché pétrolier continuait à le surveiller.

"Il y a des inquiétudes persistantes au sujet de ce qui se passe à Bahreïn et au Moyen-Orient, et des vives tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran", a souligné Phil Flynn.

La contestation se faisait violente à Bahreïn, royaume voisin d'un important producteur de pétrole l'Arabie saoudite. Des forces de police bahreïnies ont délogé les manifestants de la capitale Manama, des chiites en majorité, faisant au moins trois tués.

L'Iran de son côté s'est offusqué de l'intervention de forces des pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite, pour mater la rébellion.

"Le marché oscille, se concentrant alternativement sur les risques pour la demande et les risques pour l'offre, et cela créée de la volatilité", a expliqué Phil Flynn.

Pour les analystes de Commerzbank, "la situation toujours incertaine au Moyen-Orient et une demande plus forte de pétrole de la part du Japon pour l'électricité jouent contre une chute plus importante des prix".

Certains analystes estiment en effet que la fermeture des raffineries, les opérations de secours, puis de reconstruction, ainsi que les énormes problèmes dans les centrales nucléaires vont nécessiter de faire appel à des énergies alternatives dont le pétrole.

"Mais combien de temps faudra-t-il pour que des villes qui ont été rayées de la carte retrouvent un besoin normal en électricité, pour que les usines rouvrent? Jusqu'à ce que la situation nucléaire soit sous contrôle on ne peut pas chiffrer quand la demande va augmenter", a toutefois estimé Phil Flynn.

Dans ce contexte incertain, les statistiques hebdomadaires du département de l'Energie sur l'état des stocks aux Etats-Unis passaient au second plan.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut ont augmenté de 1,1 million de barils la semaine passée, tandis que ceux d'essence ont reculé de 1,8 million de barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 1,5 million de barils.

fah

(AWP/16 mars 2011 14h48)

Commenter Le brut ouvre en hausse à New York après les lourdes pertes de mardi


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite